L'uniforme de retour à l'école ? Jean-Michel Blanquer favorable "pour plusieurs raisons"
A leur époque, certains de nos darons ne pouvaient pas vraiment s'habiller comme ils le voulaient à l'école. Ils devaient s'en tenir à porter l'uniforme scolaire. Aujourd'hui, certains établissements privés continuent de l'imposer, mais son retour à grande échelle est-il possible dans les établissements publiques ? Invité sur le plateau de TPMP, Jean-Michel Blanquer, le Ministre de l'Education Nationale, a donné son avis à ce sujet. Il a confié y être "favorable pour plusieurs raisons". Lesquelles ?

Le retour de l'uniforme scolaire ?

Depuis plusieurs années maintenant, l'idée de remettre l'uniforme dans toutes les écoles fait débat. Si certains Français votent pour, d'autres s'y opposent formellement. L'uniforme scolaire est d'ailleurs toujours d'actualité dans quelques établissements privés et internats, mais qu'en pense Jean-Michel Blanquer ? Les tenues imposées doivent-elles revenir à grande échelle ? Eh bien, le Ministre de l'Education Nationale y est plutôt favorable : "Je n'ai jamais eu de problème avec le principe de l'uniforme pour plusieurs raisons" explique-t-il sur le plateau de TPMP, sur C8.

Jean-Michel Blanquer ajoute : "La première, c'est qu'on a un problème, celui des marques, c'est-à-dire le fait qu'il y a une concurrence à l'achat de biens de consommation très chers entre les enfants. Et puis on leur met dans la tête des objectifs, de se procurer tel vêtement de marque ou tel objet de marque, et ça, c'est une très mauvaise chose. Donc une vertu d'un habit commun, c'est celle-là. Je suis pour que les établissements soient libres de pouvoir le faire. On ne peut pas faire ça s'il n'y a pas une adhésion de la communauté, c'est-à-dire des parents d'élèves, des élèves, des adultes."

"Ça permet de lutter contre un certain nombre de phénomènes"

"J'ai moi-même contribué à ce qu'un établissement, dont j'ai contribué à la fondation, qui est l'internat d'excellence de Sourdun, ait l'uniforme. Aujourd'hui, ils l'ont et c'est très bien" ajoute le Ministre. Jean-Michel Blanquer reste quand même vigilant : "Si demain on décidait l'uniforme pour tous, tout de suite, je pense qu'il y aurait beaucoup d'effets contreproductifs. Ça aurait un coût, mais qu'on pourrait assumer. Je suis pour que ça soit basé sur le volontariat et que ça se développe parce que ça permet de lutter contre un certain nombre de phénomènes."