L'affaire du siècle : l'Etat français reconnu coupable d'inaction climatique, le tribunal administratif de Paris a condamné le gouvernement à verser 1 euro symbolique à 4 ONG
L'affaire du siècle : l'Etat français reconnu coupable d'inaction climatique, le tribunal administratif de Paris a condamné le gouvernement à verser 1 euro symbolique à 4 ONG
C'est une "victoire historique pour le climat" ! L'Etat français a été reconnu coupable d'inaction dans la lutte contre le réchauffement climatique. Les ONG de L'affaire du siècle ont annoncé la bonne nouvelle sur les réseaux et remercié les plus de 2,3 millions de Français(es) qui avaient signé la pétition de soutien. L'Etat français a été condamné à payer 1 euro symbolique aux associations et a maintenant 2 mois pour trouver des solutions face à l'urgence climatique. Le combat pour l'environnement continue.

Les ONG, les stars et les militants saluent cette "victoire historique pour le climat"

L'affaire du siècle est portée par 4 organisations de protection de l'environnement et de solidarité internationale. Elle avait attaqué l'Etat français en justice pour son inaction contre le réchauffement climatique. L'Affaire du siècle avait alors reçu le soutien de plus de 2,3 millions de personnes en France, via une pétition. Un soutien dont beaucoup de stars font aussi partie, comme les acteurs et les actrices Lucie Lucas, Clément Rémiens, Juliette Tresanini, Marion Cotillard, Elie Semoun, Juliette Binoche, les musiciens Shaka Ponk ou encore les YouTubeurs Akim Omiri et Baptiste Lorber.

Le hashtag #Laffairedusiecle est en TT sur Twitter parce que ce premier grand procès sur le climat en France a été gagné. Le tribunal administratif de Paris a rendu son jugement ce mercredi 3 février et, comme l'a révélé le site de L'affaire du siècle, "l'inaction climatique de l'Etat est jugée illégale". C'est une "victoire historique pour le climat" se sont réjouis les ONG, postant alors une vidéo avec plusieurs célébrités engagées pour remercier tous les Français et toutes les Françaises qui se sont mobilisé(e)s pour cette cause environnementale.

"Le tribunal administratif de Paris reconnaît la responsabilité de l'Etat français dans la crise climatique et juge illégal le non-respect de ses engagements de réduction des émissions de gaz à effet de serre. L'Etat est également reconnu responsable de 'préjudice écologique'" a ainsi expliqué l'organisation. L'Etat français a donc été reconnu coupable d'inaction dans la lutte contre le réchauffement climatique.

(Presque) rien n'a changé

Pour rappel, la France s'était en effet engagée à diminuer ses émissions de gaz à effet de serre de 40% (par rapport à 1990), d'ici 2030. L'Etat français avait aussi promis d'atteindre la neutralité carbone en 2050. Sauf que ces objectifs ambitieux sont loin d'être atteints face aux actions insuffisantes. En effet, pour l'instant, les émissions de gaz à effet de serre ont baissé de 0,9% entre 2018 et 2019 en France, alors que cette réduction devrait faire entre 1,5%, et 3,2% chaque année.

D'ailleurs, le Haut Conseil pour le climat a assuré que "les actions climatiques ne sont pas à la hauteur des enjeux ni des objectifs" dans son rapport annuel, publié en juillet 2020. Un sentiment partagé dans un rapport alarmant de Météo France, qui envisage des étés à 50 degrés et de longues canicules en France dans moins de 80 ans si rien ne change du côté environnemental.

L'Etat va donner 1 euro symbolique et a 2 mois de sursis

En plus de reconnaître l'Etat français coupable, le tribunal d'administration de Paris a condamné l'Etat. A quoi ? A donner 1 euro symbolique aux 4 associations (Fondation Nicolas Hulot, Greenpeace, Oxfam et Notre Affaire à tous) qui ont porté L'Affaire du siècle en justice. Et il a aussi donné 2 mois de sursis à l'Etat pour décider quelles mesures prendre pour atteindre les objectifs qui avaient été fixés. Comme la rappellent donc les ONG sur leur site, "ce n'est pas fini, la mobilisation doit continuer pour obliger l'Etat à agir".