Koba LaD accusé d’homophobie : le VYV festival le déprogramme
Koba LaD accusé d’homophobie : le VYV festival le déprogramme
Alors que Koba LaD est en pleine polémique suite au partage d'un Snap à caractère homophobe, plusieurs festivals se sont dit prêts à prendre des sanctions. Celle du VYV Festival vient de tomber : les organisateurs ont décidé de déprogrammer le rappeur qui devait jouer à Dijon le 13 juin prochain.

Interpellés ce lundi 17 février 2020 par de nombreux internautes, plusieurs festivals condamnaient "fermement les propos homophobes, et, plus largement, tout discours ou comportement haineux et discriminatoire" suite au Snapchat à caractère homophobe partagé par Koba LaD. Celui-ci montrait une capture d'écran d'un article qui explique que "ce père tue son propre fils de 14 ans parce qu'il était gay 'Il préfère un fils mort qu'un fils gay'". Ce à quoi l'interprète de "Mortel" aurait répondu : "Bien joué".

Face à la polémique, le rappeur s'est excusé hier soir dans un tweet, prônant la maladresse : "Je ne cautionne pas le meurtre et je suis contre l'homophobie. J'ai réagi sans réfléchir, sans peser les mots et réaliser l'impact de cette capture. Je croyais pas qu'on allait penser que je pouvais être ok avec ça ! Je suis vraiment désolé si j'ai blessé ou déçu des gens. Vivons tranquille tous ensemble l'équipe, évitons toute polémique. Dieu pour tous".

Koba LaD déprogrammé du VYV Festival

Un mea culpa qui n'a semble-t-il pas suffi à convaincre le VYV Festival, qui vient d'annoncer la déprogrammation de l'artiste, alors qu'il devait jouer le 13 juin prochain à Dijon. "Les organisateurs du VYV Festival ont pris la décision de déprogrammer la venue de Koba LaD sur l'événement le 13 juin, à Dijon.", a annoncé un communiqué ce mardi 18 février 2020 sur Twitter.

Les organisateurs ont justifié leur choix : "Maladresse ou conviction, il en va de la responsabilité d'un artiste populaire, quels que soient son âge et ses positions de ne pas susciter par son comportement la haine à l'égard de l'autre." Ils expliquent que ce n'est pas conforme à l'image que le festival veut transmettre : "Vivre ensemble, accepter l'autre tel qu'il est, s'opposer à toute forme de discrimination, c'est ce que défend le VYV Festival, c'est même le coeur de son identité". D'autres festivals vont-ils prendre la même décision ? Affaire à suivre...

Koba LaD
Armes à feu, drogue... Koba LaD en mode thug life dans le clip Ohlolo
Koba LaD change de look dans le clip "Laisse tomber"
Koba LaD s'engage contre l'homophobie et évoque la polémique : "Je n'ai rien à voir avec ça"
Koba LaD ne connait pas (et n'aime pas) Bob Marley : "Qu'est-ce qu'il raconte dans ses morceaux ?"
voir toutes les news de Koba LaD Découvrir plus d'articles