Kevin Razy, star de la campagne anti-complot On Te Manipule du gouvernement
Kevin Razy, star de la campagne anti-complot On Te Manipule du gouvernement
Kevin Razy a été choisi par le gouvernement pour être le héros de sa nouvelle campagne web contre les hoax et autres théories du complot. Oui mais voilà, sa parole a depuis été largement décrédibilisée par sa participation à un débat organisé par un site conspirationniste justement. Sur Facebook, le Youtubeur a tenu à désamorcer cette polémique et à "clarifier sa position".

Kevin Razy face à la polémique

"Et si ceux qui dénoncent la manipulation étaient eux-mêmes en train de nous manipuler ? Avec Kevin Razy, découvrez les bons réflexes à avoir pour garder son sens critique et prendre du recul par rapport aux informations qui circulent" : voilà le principe de la campagne On Te Manipule lancée par le gouvernement avec l'aide du Youtubeur Kevin Razy. Dans une vidéo à voir par ici s'applique à mettre en garde les jeunes contre les hoax, les rumeurs et les fausses théories souvent relayées sur le web.

"Je ne savais pas que ce site relayait les théories du complot"

Oui mais voilà, le visage anti-complot du gouvernement a pris un petit coup à son image lorsque le site StreetPress a révélé que Kevin Razy lui-même avait participé à un débat organisé par Le Cercle des Volontaires, média qui relaie justement des propos conspirationnistes. Pris en pleine polémique, Kevin Razy a pris la parole sur Facebook pour "clarifier [sa] position". L'humoriste du Studio Bagel écrit : "OUI, j'ai fait un dîner pour le site Le Cercle Des Volontaires où j'avais été approché pour débattre de "L'influence des Youtubers" avec d'autres youtubers que je ne connaissais pas. Et NON, je ne savais pas que ce site relayait des propos conspirationnistes".

"Je condamne le complotisme, le racisme et l'antisémitisme"

Il poursuit avec des excuses : "Je comprends que beaucoup de gens aient été déstabilisés et je m'en excuse car encore une fois, j'étais à mille lieues de savoir que ce site était connu pour relayer les théories du complot". Bien convaincu de l'importance de décrédibiliser les théories conspirationnistes, Kevin Razy rappelle qu'il le fait depuis 2011 "sur le net et aussi dans [son] spectacle". Et de résumer : "Je ne suis pas complotiste, encore moins raciste ou antisémite (je résume tout ce que j'ai pu lire en 24h sur les réseaux) et je condamne évidemment le complotisme, le racisme et l'antisémitisme".

News
essentielles
sur le
même thème