Si Kate Middleton et le Prince William, espéraient que la fameuse affaire des photos topless publiées dans Closer commence à se tasser, ils vont être rapidement déçus ! En effet, alors que les anglais sont furieux contre Closer pour avoir osé publier de telles images et qu'aucun magazine anglais ne les diffusera, ce n'

Si Kate Middleton et le Prince William, espéraient que la fameuse affaire des photos topless publiées dans Closer commence à se tasser, ils vont être rapidement déçus ! En effet, alors que les anglais sont furieux contre Closer pour avoir osé publier de telles images et qu'aucun magazine anglais ne les diffusera, ce n'est pas le cas pour un quotidien irlandais et une revue italienne...

Alors que tout le monde pensait que le scandale allait prendre fin après que Kate Middleton et le Prince William aient décidé de porter plainte contre Closer, de nouveaux magazines étrangers ont décidé de s'emparer de l'affaire...

Les photos débarquent en Italie
Ainsi, c'est la revue italienne "Chi" qui a annoncé vouloir publier les photos dans leur prochain numéro à paraître ce lundi. Il faut dire que cette revue est contrôlée par la maison d'édition Mondadori, propriétaire notamment... de Closer. Et alors que ces photos volées choquent tout le monde, Alfonso Signorini le rédacteur en chef du magazine italien a sa propre vision des choses : "C'est une affaire méritant d'être traitée puisqu'elle montre d'une manière naturelle la vie au quotidien d'un très célèbre, jeune et moderne couple amoureux". Pas sûr que ce monsieur dirait la même chose s'il s'agissait de lui...

Les irlandais trahissent les anglais
Et si les anglais sont absolument contre la publication de ces photos, leurs voisins irlandais n'ont pas autant de scrupules. En effet, le quotidien Daily Star a déjà diffusé les images de la pauvre Duchesse de Cambridge.

Et le rédacteur en chef du journal, Mile O'Kane, a lui aussi son propre avis sur la question puisqu'il a déclaré à la BBC : "Désormais nous avons cette situation ridicule où les élites sont protégées par la presse". D'après lui donc, personne n'a le droit à une vie privée : "Si les photos sont prises depuis une route publique, nous avons le droit de les publier."

Évidemment vous l'aurez compris, les états d'âmes passent bien après l'argent : "Nous essayons de vendre autant d'exemplaires que possible, je ne vais pas présenter d'excuses pour cela".

Closer en rajoute
Et tandis que l'audience concernant la plainte de Kate et William contre Closer est prévue ce lundi 17 septembre à 16h, la directrice de la rédaction du magazine en rajoute une couche en affirmant : "Pour nous, ces images n'ont absolument rien de choquants". Et le pire c'est lorsqu'elle affirme qu'en fait, c'est la faute du couple : "Ils sont sur une terrasse, qui faut-il le rappeler donne sur une route sur laquelle circule de nombreuses voitures".

Une chose est sûre, ce n'est pas encore aujourd'hui que le Prince William et Kate Middleton vont pouvoir se reposer tranquillement...

Kate Middleton
Kate Middleton enceinte de son 4e enfant ? L'annonce officielle avant "la fin de l'année" ?
Job de rêve : vous pouvez travailler pour la famille royale anglaise 👑
Le Prince George menacé par l'État islamique : les révélations d'un détenu
Kate Middleton dévoile deux adorables photos du Prince Louis
voir toutes les news de Kate Middleton Découvrir plus d'articles
News
essentielles
sur le
même thème