BUZZ
J. K. Rowling persiste et signe : pour elle, les femmes trans ne sont pas des femmes et elle est prête à risque la prison pour ses idées
Publié le 20 octobre 2023 à 16:42
Par Clément Arbrun | Journaliste société
Journaliste spé Société et Pop Culture, Clément s'intéresse autant aux punchlines de Virginie Despentes qu'à celles de Megan Thee Stallion, aux perruques de Bilal Hassani qu'aux blagues de Panayotis Pascot. Il aiguise principalement sa plume en papotant féminismes, genre et fashion, ce qui lui permet de parler d'Harry Styles, des gens pas toujours fréquentables qui emploient le mot "woke" sur Twitter et des dernières prods Netflix. Malin.
J. K. Rowling croule à ce point sous les accusations de transphobie - de haine anti transgenres - qu'une grande partie du casting originel des Harry Potter s'est éloignée d'elle. Comme Emma Watson. Et la romancière s'en fiche : elle a encore scandalisé récemment...
J. K. Rowling persiste et signe : pour elle, les femmes trans ne sont pas des femmes et elle est prête à risque la prison pour ses idées
Pour JK Rowling, les femmes trans ne sont pas des femmes (elle persiste et signe)
J.K. Rowling à la première du film "Fantastic Beasts: The Secrets of Dumbledore" à Londres, le 29 mars 2022. JK Rowling croule à ce point sous les accusations de transphobie - de haine anti transgenres - qu'une grande partie du casting originel des "Harry Potter" s'est éloignée d'elle. Comme Emma Watson. Et la romancière s'en fiche : elle a encore scandalisé récemment...
J.K Rowling - Première de Finding the Way Home à New York le 11 décembre 2019. Le 17 octobre dernier, l'auteure britannique a encore scandalisé. Elle a partagé une illustration auréolée de l'accroche "Répétez après nous: une femme trans est une femme" en commentant simplement... "No". "Non".
J.K. Rowling - Avant première mondiale du film "Les animaux fantastiques : Les crimes de Grindelwald" au cinéma UGC Bercy à Paris le 8 novembre 2018. © Cyril Moreau/bestimage En réaction à un internaute jugeant ses propos discriminatoires, sources de haine et passibles de deux ans de prison, l'autrice britannique a par ailleurs ajouté : "Je ferai deux ans de prison avec plaisir, si l'alternative est le déni forcé de la réalité". Au moins, c'est dit.
J.K. Rowling lors de la première du film "Fantastic Beasts and Where to Find Them" à la salle de spectacles Alice Tully Hall au Lincoln Center à New York City, New York, Etats-Unis, le 10 novembre 2016. © Charles Guerin/Bestimage On pourrait (presque) prendre ces "taquineries" à la légère si, quoi qu'en pense la romancière, la transphobie n'était pas une réalité. Autrement dit, les violences, verbales, physiques, que se prennent les personnes trans dans la face, que cela soit en France, outre atlantique, ou dans des pays qui les condamnent... A la torture.
J.K. Rowling - Avant première mondiale du film "Les animaux fantastiques : Les crimes de Grindelwald" au cinéma UGC Bercy à Paris le 8 novembre 2018. © Cyril Moreau/bestimage
La suite après la publicité

Pour les personnes trans, J. K. Rowling est vite devenue l'équivalent de Voldemort. Elle est celle dont on ne doit pas - ou plus - prononcer le nom. Toute une partie des Potterhead s'est désolidarisée de la romancière. Et même le casting originel : Emma Watson notamment, ne cache pas sa réticence (euphémisme) envers l'autrice.

La raison ? Elle est simple comme un Wingardium Leviosa. Sur les réseaux sociaux, Rowling ne se prive jamais de réagir aux publications concernant les transgenres, et plus précisément les femmes trans, par de l'ironie. Elle conteste plus ou moins ouvertement leur condition de femme et les renvoient à leur sexe biologique.

C'est si redondant d'ailleurs que récemment encore, le fameux Musée de la culture pop de Seattle (ou MoPop), en protestation aux "commentaires haineux" de la romancière, décidait de la rayer totalement de son expo dédié au mythique sorcier. "Cancel culture" pour certains, réaction à la transphobie ordinaire pour d'autres.

J. K. Rowling mérite-t-elle cette censure ? En tout cas, elle ne fait rien pour apaiser les braises ! Le 17 octobre dernier, l'auteure britannique a encore scandalisé. Elle a partagé une illustration auréolée de l'accroche "Répétez après nous : une femme trans est une femme" en commentant simplement... "No". "Non".

C'est ce qui s'appelle "persister et signer"...

La transphobie tue

Toujours est-il qu'on a connu la romancière plus... "Subtile". En réaction à un internaute jugeant ses propos discriminatoires, sources de haine et passibles de deux ans de prison, l'autrice britannique a par ailleurs ajouté : "Je ferai deux ans de prison avec plaisir, si l'alternative est le déni forcé de la réalité". Au moins, c'est dit.

>> "J'ai fait une grosse réserve de champagne" : J.K. Rowling se moque des fans de Harry Potter qui veulent boycotter la future série <<

Sur une célèbre photo qui a eu son petit succès sur Instagram, Emma Watson, notre Hermione devant l'Eternel, posait fièrement en arborant un t shirt blanc griffé d'un puissant slogan : "Trans rights are human rights" - "Les droits des trans sont des droit humains". Selfie qui l'a érigée en icône des personnes "cis" luttant pour les droits desdites personnes trans, et de la communauté LGBTQ en général. L'inverse de J. K. Rowling donc.

On pourrait (presque) prendre ces "taquineries" à la légère si et seulement si, quoi qu'en pense la romancière, la transphobie n'était pas une réalité. Autrement dit, les violences, verbales, physiques, que se prennent les personnes trans dans la face, en France, outre-Atlantique, ou dans des pays qui les condamnent... à la torture. Au Kenya par exemple, des femmes trans, réfugiées dans des camps, sont battues, persécutées, violées.

La transphobie tue.

Selon l'association SOS Homophobie, le nombre de violences commises à l'encontre des personnes trans en France aurait d'ailleurs augmenté de 27 % en 2023. Etude qui prend appui sur les témoignages de 1 506 personnes. Est-ce qu'ignorer l'existence des femmes trans, ce n'est pas ignorer leur sort ? C'est fort possible.

À propos de
J.K. Rowling
J.K. Rowling
BUZZ
"Haine anti trans" : J.K. Rowling virée d'un musée qui accueille une expo Harry Potter, l'autrice comparée à Voldemort
8 août 2023 à 12:55
BUZZ
"J'ai fait une grosse réserve de champagne" : J.K. Rowling se moque des fans de Harry Potter qui veulent boycotter la future série
28 avril 2023 à 13:03
BUZZ
Harry Potter : pourquoi le sorcier porte-t-il ce nom ? Voici comment J.K. Rowling a choisi
29 décembre 2022 à 21:03
Tous les articles
Mots clés
Céleb
Tendances
Voir tous les people
Sur le même thème
Elle était l'actrice la plus puissante de TF1, elle explique pourquoi elle a subitement quitté cette série à succès : "Ca m'a un peu atteinte" play_circle
CINÉ SÉRIE
Elle était l'actrice la plus puissante de TF1, elle explique pourquoi elle a subitement quitté cette série à succès : "Ca m'a un peu atteinte"
15 janvier 2024
"Justice a été rendue" : Julien Bert condamné à 2 ans de prison, Hilona jubile mais l'histoire est encore loin d'être terminée play_circle
TV
"Justice a été rendue" : Julien Bert condamné à 2 ans de prison, Hilona jubile mais l'histoire est encore loin d'être terminée
15 décembre 2023
Les articles similaires
Kendji Girac avoue avoir menti sur son accident et reconnait s'être volontairement tiré dessus... pour faire peur à sa femme play_circle
BUZZ
Kendji Girac avoue avoir menti sur son accident et reconnait s'être volontairement tiré dessus... pour faire peur à sa femme
25 avril 2024
"Couvre-toi, tu n'es encore qu'une enfant..." : Joy Hallyday (encore) harcelée à cause d'une photo jugée "vulgaire" play_circle
BUZZ
"Couvre-toi, tu n'es encore qu'une enfant..." : Joy Hallyday (encore) harcelée à cause d'une photo jugée "vulgaire"
14 mars 2024
Dernières actualités
Le mystère n'en finit plus autour du prochain film de science-fiction de Steven Spielberg, mais on a une info capitale play_circle
CINÉ SÉRIE
Le mystère n'en finit plus autour du prochain film de science-fiction de Steven Spielberg, mais on a une info capitale
24 mai 2024
Oups ! Une saison 5 d'Emily in Paris est déjà officialisée... mais Netflix n'a jamais donné son accord play_circle
CINÉ SÉRIE
Oups ! Une saison 5 d'Emily in Paris est déjà officialisée... mais Netflix n'a jamais donné son accord
24 mai 2024
Dernières news