Quand Instagram et Tinder servent à acheter de la drogue.
Quand Instagram et Tinder servent à acheter de la drogue.
Envie d'un joint ou d'un rail de cocaïne ? Rien de plus simple désormais : les consommateurs de drogues n'ont qu'à aller sur Instagram ou tinder pour acheter leurs produits illicites. "Bienvenue" dans l'univers 2.0 des dealers.

Sexe, drogues et rock'n'roll : on trouve de tout sur internet

Plus besoin d'aller chercher son cannabis ou sa cocaïne dans la rue, les dealers passent désormais par les réseaux sociaux. Et c'est plus précisément sur Instagram et Tinder, comme l'a révélé The Guardian, que les consommateurs de produits illicites pourront trouver leur bonheur. Un like ou un "match" et hop, la drogue est à vous ! Une invasion digitale massive qui touche ainsi les plus jeunes, clientèle hyper connectée.

Un hashtag ou un match et vous pouvez vous procurer de la drogue.
Un hashtag ou un match et vous pouvez vous procurer de la drogue.

C'est Miley Cyrus et Zayn Malik qui vont être ravis. Car pour rappel, Miley Cyrus ne jure que par la marijuana et Zayn Malik aussi avait avoué fumer du cannabis pour trouver l'inspiration de ses chansons. Et bien grâce à Instagram et Tinder, il va pouvoir composer tout un nouvel album ! Et ils sont loin d'être les seuls à en prendre... Les autorités britanniques seraient très inquiètes car ces achats illégaux 2.0 concerneraient malheureusement beaucoup de mineurs âgés de moins de 16 ans.

Instagram, nouvelle plarteforme pour acheter de la drogue ?
Instagram, nouvelle plarteforme pour acheter de la drogue ?

#WeedForSale, le hashtag pour acheter de la weed

Au départ, le phénomène a été remarqué dans des groupes fermés sur Facebook mais aussi sur Whatsapp, comme l'avait expliqué une enquête de la BBC en 2013. Mais la tendance a gagné Instagram et Tinder. Fini donc de se cacher au coin de la rue pour échanger de l'argent contre quelques sachets de marijuana ou de MDMA. Avoir accès à Instagram ou à Tinder suffit à acheter n'importe quelle drogue online.

>>Cannabis : des religieuses en cultivent et en fument... pour sauver le monde<<

Touts les drogues peuvent maintenant s'acheter sur les réseaux sociaux.
Touts les drogues peuvent maintenant s'acheter sur les réseaux sociaux.

"Grâce" au hashtag #WeedForSale par exemple, les consommateurs peuvent directement tomber sur les annonces des dealers. Les hashtags #weed, #hash, #cocaïne ou encore #mdma comptent à eux seuls et regroupés plus de deux millions de publications. Toutes celles possédant un numéro de téléphone en légende proviennent de trafiquants qui laissent tout simplement leur contact, comme pour un agent immobilier qui ferait visiter des appartements.

Les mineurs seraient les plus touchés par ce e-commerce.
Les mineurs seraient les plus touchés par ce e-commerce.

>>Insolite : le premier parc d'attractions dédié au cannabis va ouvrir aux Etats-Unis<<

Et pour payer ? Le paiement peut se faire en ligne, par bitcoins sur le darknet ou même par La Poste. Pour Tinder qui propose un service de géolocalisation, la vente se fait en mains propres après un "match". Et la tendance ne fait qu'augmenter avec High There mais aussi Massroots. La première application permet aux fumeurs de cannabis de se rencontrer et l'autre est surnommée "le Facebook du cannabis". Comme quoi, on peut vraiment trouver de tout sur internet.