Ils ont échangé mon enfant : la vraie histoire qui a inspiré le téléfilm avec Julie de Bona
Ils ont échangé mon enfant : la vraie histoire qui a inspiré le téléfilm avec Julie de Bona
Ce lundi 15 octobre 2018, Julie de Bona se glisse dans la peau de Sophie Serrano, une maman dont la fille a été échangée à la naissance, dans Ils ont échangé mon enfant sur TF1. Un incroyable récit inspiré de faits réels. Découvrez la vraie histoire derrière le téléfilm avec Agustin Galiana, Sonia Rolland et Stéphan Guérin-Tille.

En avril dernier, Agustin Galiana parlait de son nouveau projet avec TF1, après la série Clem, dans une interview accordée à PRBK : un téléfilm avec Julie de Bona avec pour thématique "l'échange de bébés dans un hôpital". Un accident dont a été victime Sophie Serrano il y 24 ans à la clinique de Cannes. C'est d'ailleurs son histoire qui est racontée dans Ils ont échangé mon enfant.

L'histoire vraie derrière Ils ont échangé mon enfant

Le 4 juillet 1994, Sophie Serrano accouche d'une petite fille prénommée Manon sans se douter un seul instant qu'une terrible erreur sera commise par une auxiliaire de puériculture "fragile émotionnellement qui était sous traitement de médicaments et qui prenait de l'alcool sur son lieu de travail." Quelques jours après la naissance de son bébé, ce dernier est placé en couveuse pour une jaunisse, tout comme l'enfant d'une autre maman : c'est à ce moment là que les bambins ont été échangés.

En retrouvant sa fille, Sophie Serrano trouve qu'elle a plus de cheveux qu'à sa naissance et qu'elle a changé de couleur de peau. La clinique lui explique alors que cela est dû aux lampes utilisées pour soigner la jaunisse. La jeune maman repart ensuite chez elle... avec le mauvais bébé. 10 ans plus tard, Sophie Serrano effectue un test d'ADN, à la demande de son compagnon qui commençait à avoir des doutes sur sa fidélité car Manon ne lui ressemblait pas du tout. Les rumeurs couraient aussi dans le village où habitait Sophie.

Ce fameux test révèle alors la vérité : l'enfant qu'elle a élevé durant dix ans n'est pas le sien. Sa fille biologique, elle, a grandi avec un couple réunionnais. Sophie Serrano décide alors de déposer plainte contre la clinique. Ce n'est qu'en février 2015 que les deux familles obtiennent justice : 1,88 millions d'euros de dommages et intérêts. La maman de Manon raconte ensuite son histoire dans un livre intitulé "Ils ont échangé mon enfant" : "on m'a approchée plusieurs fois pour en faire un livre. J'avais toujours refusé. Puis Pierre [Pernez, le co-auteur] est venu me voir avec beaucoup de bienveillance. Et j'ai finalement accepté pour laisser une trace", explique-t-elle à 20 minutes.

"Je ne vois pas ma fille biologique très souvent"

Durant tout ce combat, Sophie Serrano a été accusée de se rendre compte trop tard de l'erreur commise par l'auxiliaire de puériculture. Néanmoins, les deux mamans ont fait la connaissance de leurs filles biologiques, mais aujourd'hui, les familles se sont perdues de vue : "nous n'avons plus trop de contact. Il n'y a pas de guerre, mais chacun a continué sa vie de son côté. Je ne vois pas ma fille biologique très souvent. Manon aussi a décidé de mettre ça derrière elle. Elle ne s'est pas impliquée. Encore une fois, on a tous eu besoin de vivre les choses différemment", confie Sophie Serrano, qui a eu deux autres enfants depuis l'accident.

News
essentielles
sur le
même thème