Flora Coquerel draguée lourdement par Dominique Grimault dans TPMS, Estelle Denis vole à son secours.
Flora Coquerel faisait partie des invités de TPMS ce lundi 04 juillet sur D8. Et la belle Miss France 2014 a fait beaucoup d'effet à Dominique Grimault qui l'a lourdement draguée tout au long de l'émission.

Dominique Grimault charmé par Flora Coquerel

La sublime Flora Coquerel a Ă©tĂ© un vĂ©ritable coup de coeur malgrĂ© elle dĂšs son arrivĂ©e sur le plateau de TPMS. Flora Coquerel, son visage de poupĂ©e et son sourire ravageur, ont en effet conquis Dominique Grimault. Elle qui Ă©tait invitĂ©e dans TPMS ce lundi 04 juillet a donc dĂ» faire face Ă  la drague un peu lourde du chroniqueur de D8. Adorable, celle qui n'a peur de rien dans Fort Boyard 2016 est restĂ©e courtoise et souriante malgrĂ© la gĂȘne.

Flora Coquerel, qui avait confié à PRBK ses films et acteurs fétiches lors du Festival de Cannes, a d'abord donné son avis sur le match France-Islande (5-2). "C'était génial, j'ai adoré, vraiment ! J'ai vécu les cinq buts avec tout mon coeur, la premiÚre mi-temps était formidable. Il faut y croire, il faut s'emballer !" a déclaré la jeune femme qui avait été élue 3Úme dauphine à Miss Univers 2015.

"Il faut jouir de l'instant, Flora !"

La belle Flora Coquerel, récemment vue au Marrakech du rire 2016 avec Rayane Bensetti, Franck Gastambide et bien d'autres stars ne pensait pas que sa phrase sur le match des Bleus en quarts de finale allait provoquer un élan de drague de la part de Dominique Grimault. Ce dernier lui a déclaré : "Il faut jouir de l'instant, Flora !". Une déclaration qui a fait beaucoup rire tout le monde sur le plateau de TPMS.

Une remarque cependant un peu lourde que Flora Coquerel a bien pris, riant aux éclats sans pour autant répondre aux avances du journaliste sportif. L'animatrice Estelle Denis en revanche a dit quelques mots, volant au secours de son invitée : "Si je puis me permettre, Domi­nique, je ne suis pas sûre que ce soit pour vous". Une belle tranche de rigolade pour les téléspectateurs.