Les réseaux sociaux sont parfois accusés d'être à l'origine de suicides de jeunes harcelés sur la toile. C'est tout le contraire qui vient de se passer ce mardi après-midi. Un jeune Niçois de 24 au bord du gouffre a été sauvé du suicide... grâce à Facebook.

Les réseaux sociaux sont parfois accusés d'être à l'origine de suicides de nombreux jeunes, harcelés sur la toile. Cette fois, c'est tout le contraire qui vient de se passer ce mardi après-midi. Un jeune Niçois de 24 ans, au bord du gouffre, a été sauvé du suicide... grâce à Facebook.

Suicide à partager
Sur les réseaux sociaux, on poste, on live-tweete, on partage tout : ses coups de gueule comme M.Pokora, la naissance de son premier enfant pour faire comme Shakira, son mariage à l'image de Mark Zuckerberg et même... son suicide. En janvier dernier, le rappeur Freddy E. live-tweete son suicide face à des internautes impuissants. Ce mardi après-midi, un jeune Niçois de 24 ans poste sur Facebook des adieux à ses proches, précisant : "Ce n'est pas une connerie". Il aura plus de chance.

Facebook à la rescousse
Si les dérapages, insultes et harcélements 2.0 sont accusés d'être à l'origine de nombreux suicides de jeunes, les réseaux sociaux permettre d'en sauver certains. Ce jeune Niçois pourrait en témoigner, comme le révèle Nice Matin.

Deux de ses "friends" virtuels, vivant dans le Nord, autant dire à l'extrême opposé de Nice, ont été alertés par le message de leur ami. Ils préviennent alors leur mère qui contacte immédiatement la police de Nice. Le suicidaire est rapidement localisé par les cyber-enquêteurs.

Quand les secours arrivent à son domicile, le garçon git sur son lit, les veines ouvertes. Hospitalisé rapidement, ses jours ne seraient plus en danger. "Je suis soulagée et je suis bien contente d'avoir agi" s'est félicitée cette mère. Sa réactivité et... Facebook auront permis de sauver une vie. Ca mérite bien un like.

News
essentielles
sur le
même thème