Européennes 2019 : les jeunes vont-ils aller voter ?
Européennes 2019 : les jeunes vont-ils aller voter ?
Les jeunes iront-ils voter aux européennes ? Que pensent-ils de la politique ? Sur quel sujet le Parlement européen doit se pencher en priorité ? Alors que les élections européennes ont lieu ce dimanche 26 mai 2019 en France, MTV a dévoilé une étude réalisée par Viacom global Consumer Insights et menée auprès de 10 000 jeunes âgés de 18 à 34 ans dans dix pays, dont la France.

Le 26 mai prochain, les Français sont appelés à se rendre aux urnes en vues des prochaines élections européennes. Alors qu'un taux d'abstention record est attendu, certaines applications veulent inciter les jeunes à aller voter. C'est le cas de Spotify qui a misé sur une playlist engagée avec Aya Nakamura et Angèle, ou encore de Snapchat qui a mis à disposition de ses utilisateurs de 18 à 24 ans des filtres et autocollants en rapport avec les élections. Cela a-t-il réellement eu des conséquences ? Les jeunes ont-ils l'intention d'aller voter ?

58% des jeunes devraient aller voter en France...

Selon une étude réalisée par Viacom global Consumer Insights et menée auprès de 10 000 jeunes âgés de 18 à 34 ans dans dix pays (le Danemark, la France, l'Allemagne, la Grèce, La Hongrie, l'Italie, Les Pays-Bas, la Pologne, l'Espagne et le Royaume-Uni), 65% des jeunes Européens ont l'intention d'aller voter lors des prochaines élections du Parlement européen. En France, 80% ont entendu parler de ces élections, ils sont 58% à déclarer qu'ils iront voter et 23% à ne pas savoir encore (l'un des taux les plus élevés en Europe).

... mais restent méfiants

Mais attention, cela ne signifie pas pour autant qu'ils ont une bonne vision de la politique : 39% (42% en France) se disent méfiants, 29% (27% en France) inquiets et 26% (16% en France) frustrés. Le sujet prioritaires à leurs yeux, sur lequel le Parlement européen doit se pencher, est l'environnement à 52% (58% en France), suivi par la situation économique à 50% (48% en France), puis l'immigration à 44% (41% en France).