Marine Lloris, Jennifer Giroud, Ludivigne Sagna ou encore Sephora sont les premières à soutenir leurs hommes dans les tribunes lors des matchs des Bleurs pour l'Euro 2016. Mais leur venue coûterait chère, très chère même, à la Fédération Française du Football. Spoiler : un montant à trois zéro.

Les femmes des footballeurs au premier rang 🙋⚽

Tout comme lors des matchs France-Roumanie et France-Albanie de l'Euro 2016, les femmes de footballeurs étaient en première ligne dans les tribunes pour la rencontre entre les Bleus et la Suisse. Leur présence n'est pas anodine puisqu'elle serait un peu plus pour la concentration des membres de l'équipe de France. "Un jour de match en particulier, un joueur ne doit surtout pas être perturbé à cause d'un problème logistique que pourrait connaître sa femme par exemple", explique un membre de la Fédération Française du Football.

Un déplacement à 15 000 euros 🤑

Sandra Evra, Marine Lloris, Jennifer Giroud, Sephora, Ludivine Payet (l'épouse canon de Dimitri Payet) ou encore Sidonie Biémont font donc le déplacement afin d'encourager leurs compagnons Patrice Evra, Hugo Lloris, Olivier Giroud, Kinglsey Coman et Adil Rami et tout ce voyage ne leur coûte absolument rien. En effet, la FFF prend en charge les billets d'avion ou de train, les chambres d'hôtel et les places dans les tribunes.

Chaque joueur a d'ailleurs le droit à dix places gratuites situées derrière le banc de touche. Un placement idéal pour les membres de l'équipe de France : ils peuvent ainsi repérer plus facilement leurs proches pendant le match. Selon Le Parisien, tous ces frais s'élèveraient à 15 000 euros. Ce n'est pas si mal la vie de femme de footballeur en réalité.

News
essentielles
sur le
même thème