Suis-nous sur Snapchat

Purebreakoff

Une YouTubeuse annonce qu'elle arrête de faire des vidéos et dénonce un système qui les pressurise
Essena O'Neill est une star australienne de YouTube (250 000 abonnés) et d'Instagram (plus de 700 000 followers) qui, jusqu'à hier, rencontrait un énorme succès. Chacune de ses vidéos récoltait des centaines de milliers de vues et les marques se pressaient pour qu'elle parle de leurs produits : la jolie jeune femme était payée jusqu'à 4000$ simplement pour poster une photo sur son compte Instagram. La vie parfaite ? Bien au contraire...

Mise à jour 4 novembre : la star a supprimé son compte Instagram depuis la publication de cet article, et été accusée par ses proches de chercher à organiser un coup de com pour son nouveau blog.

"Je me suis sentie misérable, j'ai trahi la petite fille que j'étais"

Dans une vidéo postée lundi, Essena O'Neill explique, en larmes, pourquoi elle a progressivement fermé ses comptes sur les réseaux sociaux et effacé, la semaine dernière, près de 2000 photos de son compte Instagram. En voyage à Los Angeles, la jeune Australienne a eu un déclic. C'est au cours d'une discussion avec un ami, riche et célèbre mais triste, qu'elle a réalisé comme elle s'est, selon elle, perdue.

 

A 12-13 ans, Essena admirait les jeunes stars du net et rêvait à tout prix d'en devenir une. C'est ce qu'elle a fait, pendant des années, à force de travail, ce qui lui a permis d'accéder à une réelle notoriété l'an dernier. Mais depuis cette période ? Essena admet s'être totalement perdue. Après avoir voulu devenir une fille parfaite d'Instagram, il lui a fallu jouer et prouver chaque jour qu'elle était cette fille parfaite. Ne pas prendre de poids, rentrer le ventre pour assurer les photos en bikini, raconter comme tout est génial sans plus jamais pouvoir étaler ses états d'âmes...

Quand la célébrité fait perdre pied avec la réalité...

La jeune star n'accuse pas directement les sponsors, qui payent parfois très cher leurs YouTubeurs et Instagrammeurs partenaires (elle souligne que ces derniers devraient être plus transparents envers leurs fans, même eux aussi devraient savoir que "sur les réseaux sociaux, tout est faux !"). Essena s'en prend plutôt à la naïveté qu'ont les jeunes qui rêvent d'être dans le star-system. "Les réseaux sociaux ne sont pas la réalité. Il ne s'agit que des photos améliorées et de vidéos montées. C'est un système qui se base sur l'approbation des autres, les likes, les nombres de vues, de followers... Tout est parfaitement fait pour que ça vous obsède."

"Quand j'avais 12 ans, j'avais l'impression de n'être rien parce que je n'avais pas ces gros chiffres, et aujourd'hui, à presque 19 ans, malgré tous ces followers, c'est pire : je ne sais même plus ce qui est vrai et ce qui ne l'est pas parce que je me suis laissée définir par quelque chose qui n'est pas réel. J'ai rencontré des personnes qui ont bien plus de succès que moi et ils sont aussi misérables, seuls, effrayés et perdus que moi. Nous le sommes tous."

De nouveaux projets loin du net, "dans la vraie vie"

Ces confessions rares, et éprouvantes, soulignent la dangerosité qu'il y a à être une star du net très jeune sans être correctement accompagné. Essena encourage ses followers à reprendre contact avec la réalité, les amis, la nature, et à ne pas passer ses journées à gagner à tout prix l'approbation du public comme elle l'a fait. Sur Instagram, elle n'a laissé qu'une centaine de photos, dont elle a modifié les légendes pour dire ce qu'elle pense réellement, ou bien comment ces photos ont été prises (du type : "je mourrais de faim et ma soeur a du prendre au moins 100 clichés avant qu'il y en ait un où mon ventre soit comme il faut...").

Essena a enfin ouvert un site, letsbegamechangers.com (évidemment en anglais) qui est difficilement accessible pour le moment à cause de l'affluence, mais qui devrait dévoiler les coulisses et la vraie réalité qu'il y a derrière les belles images des réseaux sociaux. Essena l'assure, elle n'a pas prévu de plan B, notamment d'un point de vue financier, mais elle trouvera bien un moyen, et ce sera, quoiqu'il arrive, dans une activité très loin du star-system des réseaux sociaux.

Suite au succès de sa "dernière vidéo", elle en a diffusé une nouvelle où elle se montre, en pleurs, émue de voir que son message a été entendu à l'échelle mondiale, notamment auprès de grands médias qui la sollicient pour qu'elle raconte son histoire. Espérons qu'elle contribuera à une nécessaire prise de conscience de notre comportement à tous sur les réseaux sociaux.

Essena soulagée que son message ait été entendu

Découvrez d'autres vidéos qui font le buzz dans notre revue de web :
>> Epic FAIL : elle voulait casser des canettes avec ses seins... mauvaise idée !
>> Elle se filme ivre morte au volant en direct sur Periscope... et finit coffrée par la police !
>> Expérience sociale : à quel point est-il risqué pour une femme d'être ivre seule dans la rue ?

News
essentielles
sur le
même thème