Esprits Criminels saison 13 : Reid traumatisé, son avenir menacé ?
Esprits Criminels saison 13 : Reid traumatisé, son avenir menacé ?
La saison 13 d'Esprits Criminels ne sera pas de tout repos pour Reid. Désormais un homme libre, sa récente mésaventure va fortement le bouleverser cette année. Attention spoilers.

Après une saison 12 cauchemardesque qui l'a vu passer quelques mois derrière les barreaux, Reid sera un homme libre au début de la saison 13 d'Esprits Criminels. Malheureusement pour le personnage, son retour à la réalité sera loin d'être évident à assumer. Toujours marqué par les terribles événements vécus en prison (il s'est notamment poignardé/mutilé afin d'être placé en isolement pour ne pas se faire tuer par les autres prisonniers), l'agent de la BAU devrait mettre du temps à récupérer.

Reid plus apte à être agent ?

"Il est véritablement victime de trouble de stress post-traumatique" assure ainsi Matthew Gray Gubler, son interprète, à TVLine. Et d'après le comédien, cela aura une réelle incidence sur son avenir en tant qu'agent : "Le premier épisode va se concentrer sur ça. Est-ce qu'il est encore apte à gérer une crise ? Peut-il simplement encore porter une arme ?" Des propos inquiétants pour le personnage qui, on l'espère, ne marqueront pas la fin de son aventure à l'écran.

Un grand retour

A noter que cette saison 13 verra un méchant culte effectuer son retour. Il s'agira de Floyd Feylinn (Jamie Kennedy), le terrible cannibale de la saison 3. Et cette apparition ne sera pas sans conséquences pour Garcia...

Esprits Criminels - Saison 13
Esprits Criminels saison 14 : bientôt la fin de la série ? L'annonce qui sème le doute
Esprits Criminels : la série débarque en jeu vidéo avec des enquêtes inédites
Esprits Criminels saison 14 : histoire d'amour très spéciale à venir pour Emily Prentiss
Matthew Gray Gubler, AJ Cook... les stars d'Esprits Criminels au début de la série VS aujourd'hui
voir toutes les news de Esprits Criminels - Saison 13 Découvrir plus d'articles
News
essentielles
sur le
même thème