L'armée a pris le pouvoir mercredi soir en Egypte et destitué le Président islamiste Mohamed Morsi, en fonction depuis juin 2012. A la suite de son éviction, de violents affrontements ont éclaté entre pro et anti-Morsi, faisant 14 morts.

Depuis le week-end dernier, des manifestations monstres secouent l'Egypte. Les manifestants défilaient pour réclamer la démission du Président islamiste Mohamed Morsi. Faute d'une démission, l'armée a tout simplement décidé de l'évincer.

Morsi destitué

Mohamed Morsi n'étant pas prêt à céder sa place, l'armée a pris le pouvoir en Egypte mercredi soir. Le président de la Cour constitutionnelle Andly Mansour assurera l'intérim avant la tenue de nouvelles élections. Le chef d'Etat islamiste déchu crie au "coup d'Etat militaire" et s'est réaffirmé comme étant le seul "président d'Egypte élu".

14 morts dans des heurts entre pro et anti-Morsi

Si la joie était palpable dans la foule après la destitution du Président, des heurts entre pro et anti-Morsi ont éclaté dans tout le pays. Quatorze personne ont été tuées mercredi soir lors des affrontements. Les scènes de liesse ont peu à peu laissé place à la violence dans tout le pays notamment sur la symbolique place Tahrir du Caire.

Dans l'actu aussi : Belgique : Albert II, le roi des Belges, va abdiquer et laisser la place à son fils / François Hollande : "un petit gros ridicule aux cheveux teints" pour Nicolas Sarkozy / Jean-Paul II bientôt saint : le pape-faiseur de miracles a encore frappé !

News
essentielles
sur le
même thème