Dragon Ball, Porco Rosso... Shuuichirou Moriyama, légende du doublage au Japon, est décédé
Dragon Ball, Porco Rosso... Shuuichirou Moriyama, légende du doublage au Japon, est décédé
Le monde de l'animation au Japon ne sera plus tout à fait le même. On vient de l'apprendre, Shuuichirou Moriyama - célèbre comédien de doublage (Dragon Ball, Porco Rosso), est mort à l'âge de 86 ans.

Le monde du doublage au Japon est en deuil. Comme vient de l'annoncer son agence sur Twitter, Shuuichirou Moriyama - Seiyū historique, est décédé ce lundi 8 février 2021 à l'âge de 86 ans des suites d'une pneumonie, "Nous souhaitons remercier tous les fans et ses proches pour leur soutien immense au cours de ses 63 années de carrière dédiées à l'art de la scène".

Une carrière riche de rôles cultes

Car oui, Shuuichirou Moriyama était un comédien immense au Japon, que ce soit devant la caméra ou sur scène, même si c'est bien le monde du doublage qu'il a marqué de son empreinte. Il suffit de faire un tour devant sa voxographie pour avoir le vertige en découvrant les oeuvres mythiques auxquelles il a participé.

Ainsi, c'est notamment lui qui prêtait sa voix à Porco Rosso dans le film du même nom du Studio Ghibli, il a eu l'honneur d'incarner le Roi Gourmets dans le tout premier film Dragon Ball (rôle qu'il a ensuite repris dans des jeux vidéo) et il a donné vie à Aoba dans le cultissime anime Captain adapté du manga de Akio Chiba (récemment classé parmi les 100 meilleurs mangas au Japon), qui est considéré comme l'un des meilleurs anime de tous les temps.

Mais ce n'est pas tout, on a également pu entendre sa voix à la télé du côté de Digimon Tamers (Zhuqiaomon), au cinéma dans différents films Doraemon ou encore dans le monde du jeu vidéo à travers la saga Final Fantasy (Cid Aulstyne). Néanmoins, la vraie surprise de sa carrière - et l'une des grandes fiertés de Shuuichirou Moriyama, est qu'il a été la voix japonaise de... notre Jean Gabin national. La classe.

"C'était mieux avant"

Pour l'anecdote, le doublage était une activité qui lui tenait tellement à coeur que Shuuichirou Moriyama n'hésitait jamais à l'égratigner quand il en avait l'occasion ces dernières années. Selon lui, la nouvelle génération de comédiens/comédiennes de doublage au Japon - sortie d'écoles spécialisées, possèderait peut-être une meilleure technique, mais elle aurait perdu en puissance et sincérité à force de suivre un cahier des charges bien précis qui rendrait les voix uniformes.