Dieudonné : l'arrêté préfectoral interdisant son spectacleà Nantes annulé par le tribunal administratif
Dieudonné : l'arrêté préfectoral interdisant son spectacleà Nantes annulé par le tribunal administratif
La décision est tombée cet après-midi : Dieudonné, accusé récemment de tenir des propos "racistes et antisémites", montera bien sur la scène du Zénith de Nantes. Le tribunal administratif a finalement annulé l'arrêté préfectoral interdisant le spectacle de l'humoriste, une décision que Manuel Valls a décidé de contester en faisant appel au Conseil d'État.

Mise à jour : Le couperet vient de tomber : Dieudonné ne montera finalement pas sur la scène du Zénith de Nantes ce soir. Le Conseil d'Etat, saisi par Manuel Valls, a pris la décision d'interdir le spectacle de l'humoriste.

Dieudonné peut jouer à Nantes

"Dieudonné ne fait plus rire personne" lançait Manuel Valls en novembre dernier, des propos qui ont depuis évolué en véritable croisade contre l'humoriste. Accusé de tenir des propos "racistes et antisémites" par le ministre de l'intérieur, l'ancien acolyte d'Elie Semoun a fait l'objet d'une circulaire conseillant aux préfets de l'Hexagone d'annuler ses prochaines représentations. Quatre villes (Bordeaux, Tours, Orléans et Nantes) ont répondu positivement à cet appel. En conséquence, l'avocat de Dieudonné a déposé dans la foulée plusieurs recours en référé. Le tribunal administratif de Nantes a d'ailleurs étudié ce matin la demande du maître quenelliste et lui a finalement donné raison.

Manual Valls dégaine le Conseil d'Etat

L'arrêté d'interdiction a été annulé par le Tribunal. Le juge en charge du dossier a expliqué qu'interdire son spectacle "serait une atteinte grave à la liberté d'expression." Dieudonné montera donc sur la scène du Zenith de Nantes ce soir. Enfin presque. Le ministre de l'intérieur annonce avoir saisi le Conseil d'Etat, un entretien de la dernière chance qui aura lieu à 17h, ce jeudi 9 janvier. La décision de Nantes "n'éteint pas les voies de droit" car le tribunal administratif "a confirmé la thèse qui fait du respect de la dignité de la personne humaine une composante fondamentale de l'ordre public", a expliqué Manuel Valls.

Dieudonné
Dieudonné : prison avec sursis pour son "Je me sens Charlie Coulibaly"
Dieudonné : sa retraite annoncée ?
Dieudonné placé en garde à vue pour "apologie du terrorisme"
Dieudonné : ses "explications" après la polémique "Charlie Coulibaly"
voir toutes les news de Dieudonné Découvrir plus d'articles
News
essentielles
sur le
même thème