Columbine en interview : "Notre album est le fruit de tout ce qu'on a consommé"
Après "Clubbing for Columbine" et "Enfants terribles", Columbine est de retour avec son troisième album "Adieu bientôt" "qui ne traîte plus d'adolescence". À l'occasion de la sortie de leur opus, Lujipeka (ou Luji) et Foda C ont accordé une interview à PRBK pour se confier sur leurs influences, la signification de leurs morceaux ou encore la force du collectif originaire de Rennes.

Difficile de passer à côté de Columbine en ce moment, mais pour ceux qui ne connaissent pas, Columbine est un collectif composé de huit potes originaires de Rennes : Lujipeka, Foda C, Chaps, Lorenzo, Chaman, Sully, Yro et Sacha. Les garçons se font remarquer en 2014 avec leur clip "Charles - Vicomte", dans lequel ils mettent en scène des bourgeois, avant de sortir leur 1er album "Clubbing for Columbine", produit par eux-mêmes, deux ans plus tard. Columbine dévoile ensuite son second album, "Enfants terribles", sous le label Universal Musical France cette fois-ci. Et comme on dit, "jamais deux sans trois".

On est vraiment le fruit de notre génération

Ce vendredi 28 septembre 2018, Columbine a dégainé son troisième album "Adieu bientôt", sur lequel Lujipeka et Foda C ont travaillé que tous les deux. Un troisième album aux styles jazzy, rock et urbain, mais quelles ont été les influences des rappeurs ? "Il n'y a pas vraiment d'influence. C'est un subconscient qui te parle (...) On ne part pas avec une idée précise. C'est plus une fois que tu l'as fait, tu te dis 'ça fait un peu ça' alors que tu l'as pas du tout voulu. La musique que tu crées c'est un monstre de toi-même. Comme on écoute de tout, il y a tout qui resurgit", explique Foda C en interview pour PRBK.

Pour Luji, cet opus est "le fruit de tout ce qu'on a consommé en films, en musiques, de nous, de comment on se voit, de nos amis, de nos familles, tout ça. C'est un grand fourre-tout et c'est comme ça qu'on fait notre musique (...) On est vraiment le fruit de notre génération. On vit avec notre temps, on parle donc aux jeunes de cette époque."

"Adieu bientôt" est un son à la fois noir et galvanisant

Si vous avez fait attention, vous aurez sûrement remarqué que Columbine (nom de scène inspiré par la fusillade de 1999 et du film Elephant de Gus Van Sant) fait quelques clins d'oeil aux Simpson, au film Virgin Suicide ou à d'autres références pop culture. Pourquoi ces choix dans ces titres ? "On a les mêmes influences que plein de gens. Perso, je suis vraiment fan de tout ce qui touche à la pop culture, comme les références à Nirvana ou le côté cartoon. Ça peut te mettre dans une vibe un peu mélancolique et nostalgique", nous confie Lujipeka.

En parlant de titre, quel est le message véhiculé par "Adieu bientôt", le deuxième extrait de l'album après "Cache Cache" ? Comme nous le raconte Foda C, ce son est "une forme de nihilisme. On a toujours été un peu là-dedans et que t'en as un peu un ras-le-bol de tout. T'as envie de quitter la société et la musique. Après, c'est un son qui est à la fois noir et galvanisant. T'as envie de l'écouter en soirée alors que c'est un son un peu dépressif. La tristesse c'est un peu un exutoire."

La première partie de l'interview de Columbine est à retrouver en intégralité dans notre diaporama.

Propos recueillis par Lola Maroni. Contenu exclusif. Ne pas reproduire sans citer PureBreak.com.

News
essentielles
sur le
même thème