Clip "Avec ta zouz" : Therapie Taxi sème la panique dans une église
C'est le 16 novembre prochain que Therapie Taxi dévoilera "Hit Sale Xtra Cheese", la réedition de son album. En attendant, le groupe français dégaine le premier extrait inédit, "Avec ta zouz", ainsi que le clip dans lequel Adelaïde et Raphaël sèment la panique avec leurs nombreux pêchés dans une église. Mais le texte fait polémique...

Après le carton de son premier album "Hit Sale", porté par les singles "PVP", "Hit Sale", "Salope", "Coma idyllique", "Cri des loups" et "Anti Hit Sale", Therapie Taxi continue de surfer sur son succès en préparant la sortie d'une réédition de leur opus sorti en février dernier. Intitulée "Hit Sale Xtra Cheese", l'édition deluxe contiendra 24 titres totalement inédits, à découvrir le 16 novembre, et parmi ces nouveaux morceaux se trouvent "Avec ta zouz".

Therapie Taxi enchaînent les pêchés dans le clip "Avec ta zouz"

Un premier extrait aux paroles décalées et trash, à l'image du groupe français, qui parlent de drague et d'infidélité : "J'étais dans la chambre et t'as rien vu / Puis j'ai vu ta go toute fraîche / Capté le balancement de ses fesses / Ta meuf sera ma queen pour une nuit (oh oui) / J'vais la gâter fort dans le lit / Comme une aventure où t'es pas là / Comme un plan à trois un peu sans toi (...) J'enlève sa culotte avant l'excès / Elle est déjà trempée elle a plus pied / On t'a encore perdu dans la foule / Si tu l'entends crier c'est qu'elle mouille", chantent Adé et Raph sur un beat pop entêtant.

Afin d'illustrer ce discours assez cru, les deux chanteurs se glissent dans la peau d'une bonne soeur et d'un archevêque et sèment la panique dans une église avec tous leurs pêchés. Au programme ? Allumage d'une clope avec un cierge, ajout de rhum dans le vin qui sert pour la messe, préliminaires sur l'autel ou encore chants pas très religieux. Choqués par le spectacle, les pratiquants tentent de s'enfuir... en vain.

Un morceau polémique !

Si la popularité du clip "Avec ta zouz" commence à grimper doucement mais sûrement sur YouTube, les paroles, elles, font déjà polémique. La raison ? Les internautes dénoncent l'apologie du viol avec la ligne "un peu de rhum coca, je la soûle / Au prochain verre c'est sûr je te coule." Face aux critiques, Therapie Taxi s'est exprimé sur Twitter afin de mettre les choses au clair : "Pour tout ceux qui parle de culture de viol, putain arrêtez votre délire. Dans la vrai vie, il y a des bars où on se paye des verres en priant pour que l'alcool nous donne assez de courage pour vivre un peu plus fort, loins de notre routine habituel."

Le groupe ajoute ensuite : "Nous sommes des féministes convaincues, nous n exprimons que très peu d'avis politiques dans notre musique mais l'idée de détourner le couplet drague basique d'un mec au travers d'une meuf nous amuse et nous semble adapté à nos convictions (...) Donc oui 'un peu de rhum coca je la saoule' en gros je lui paye un verre pour qu'elle se sent la liberté de lâcher son mec pour un autre mec ou pour une autre meuf. 'Au prochain verre je te coule' fais référence à son mec, lésé de cette situation. Explication de texte 6emeB." Des messages supprimés depuis.

Therapie Taxi a d'ailleurs expliqué d'où vient l'idée de ces titres assez hard en interview avec Pure Charts : "je crois que l'écriture c'est un exercice d'extériorisation, parfois tu extériorises la violence de cette manière pour ne pas le faire autrement. C'est comme les gens qui vont faire de la boxe pour se calmer. C'est une manière de te défouler qui est positive et pas trop néfaste."

News
essentielles
sur le
même thème