Chat alors, en voilà une bonne nouvelle pour tous les accros aux félins. Le premier bar à chats d'Europe vient d'ouvrir ses portes à Londres. Cet établissement atypique se calque sur le concept des Neko Cafés, tout droit importé du Japon et permettant aux personnes de côtoyer des matous en échange de quelques euros. Ce

Chat alors, en voilà une bonne nouvelle pour tous les accros aux félins. Le premier bar à chats d'Europe vient d'ouvrir ses portes à Londres. Cet établissement atypique se calque sur le concept des Neko Cafés, tout droit importé du Japon et permettant aux personnes de côtoyer des matous en échange de quelques euros. Certains ronronnent déjà de plaisir.

"Un chat, on the rocks !"
Il n'y a pas que le web dont nos matous ont pris le contrôle. Leur domination du monde est également en marche, au Japon notamment avec les Neko Cafés. Sous ce nom se cache des bars à chats dans lesquels les nippons peuvent se rendre pour passer du bon temps à caresser quelques félins. Et oui, les Japonais sont tellement tassés sur l'Archipel que vivre avec un animal de compagnie est un vrai luxe.

A l'assaut de l'Europe
Alors qu'en Europe, on se pensait à l'abri d'une quelconque attaque féline, voilà que le premier bar à chats vient d'ouvrir ses portes à Londres. Le concept a été importé par une anglaise du nom de Lauren Pears et ce grâce aux internautes. C'est sur la toile que cette fan des chats a soulevé les fonds nécessaires pour mettre en place son petit "commerce" qui comprend aujourd'hui une dizaine de chats.

Féline attraction
La folie des chats n'est donc pas prête de disparaître. Les matous sont déjà partout sur la toile. On connaît par exemple Fletcher, le félin accro à la neige ou bien encore Sam, le chat aux sourcils. On ne dénombre également plus la quantité impressionnante de vidéos comiques qui sont dédiées à leurs frasques. Et le phénomène est telle que les LOLcats, des images humoristiques de chats commentées dans un langage très approximatif, a inspiré Twitter récemment.

Mais n'oublions pas que derrière leurs petites moustaches se cachent de terribles serial-killer !