Chat alors. Après l'ouverture d'un premier bar à chats à Londres, le concept atypique, venu tout droit du pays du soleil levant, pourrait bien débarquer prochainement à Paris. Ce projet, baptisé Le Café des Chats, fait appel à la générosité des internautes pour voir le jour. Quoi de mieux que de déguster un verre de lait en compagnie d'un matou !

L'ouverture d'un premier bar à chats à Londres a visiblement donné des idées aux pays voisins. Inspiré des Neko Bar japonais, le concept, qui permet aux visiteurs de manger un bout en compagnie des ronrons apaisants de gros matous, pourrait bien voir le jour à Paris, dans le quartier du Marais.

Les bienfaits de la "ronronthérapie"

C'est en tout cas le projet sympathique que souhaite mener à bien une passionnée des félins, Margaux Gandelon, dont l'ambition est d'ouvrir son "Café des Chats" d'ici la fin de l'été 2013, prête à braver les chats psychopathes et autres minous à sourcils. "Je suis vraiment très attirée par tout ce que j'ai pu lire sur la ronronthérapie et les bienfaits d'avoir un chat près de soi" a-t-elle expliqué à 20 Minutes.

Un projet validé par la SPA

Appuyé par la SPA en charge de fournir une dizaine de minous issus de leurs refuges, ce bar à chats fait également appel au système de crowdfunding pour rassembler les fonds nécessaires à son ouverture. Objectif visé : la somme de 40.000 euros pour se mettre le pied à l'étrier et recueillir les 20.000 euros restants auprès des banques. Une somme importante qui ne sera pourtant pas de trop.

Matou'compris

Grâce à ces moyens financiers, Margaux Gandelon pourra ainsi embaucher les trois personnes désignées pour l'entretien des chats ainsi qu'un cuisinier-pâtissier qui préparera les différents repas servis dans l'établissement. Les euros restants seront utilisés pour payer le loyer, et équiper les locaux en jouets et installations diverses pour les félins.

Après avoir pris possession de Twitter avec le langage Lolcats, les chats poursuivent leur domination du monde. Nous sommes fichus !