Un surveillant a distribué par erreur le sujet de maths du lendemain à Besançon
Un surveillant a distribué par erreur le sujet de maths du lendemain à Besançon
C'est ce qu'on appelle faire une grosse boulette. Pendant l'épreuve de sciences économiques, un surveillant a malencontreusement distribué le mauvais sujet aux lycéens en série ES. Ils se sont retrouvés le temps de quelques instants avec le sujet de maths du lendemain dans les mains.

Cette cuvée 2013 du baccalauréat aura été troublée par quelques petits scandales : polémique sur la surnote de l'épreuve orale de français, tentative de triche d'une maman durant le bac d'anglais ou encore coût exorbitant de l'examen dévoilé.

Sujet de maths, épreuve d'éco

Ce jeudi matin, les candidats au bac ES passaient l'épreuve de sciences économiques. Au moment de distribuer les sujets, un surveillant dans un lycée de Besançon se plante et donne les sujets de maths du lendemain. "Un surveillant a malencontreusement distribué le sujet de l'épreuve de mathématique prévue demain (vendredi). Un élève s'en est tout de suite rendu compte et l'a prévenu" a raconté à l'AFP le recteur de l'académie de Besançon, Eric Martin. "Le mauvais sujet a immédiatement été remplacé par le bon sujet de SES (sciences économiques et sociales) et les élèves ont pu plancher normalement dessus" explique-t-il.

Sujet de maths de secours

Plan anti-fraude oblige, le ministère de l'Education a décidé d'utiliser partout en France le sujet de maths de secours. Les circonstances exactes de cette "manipulation malencontreuse" ne sont pas encore connues. La priorité est aux épreuves du bac.