Les professeurs de l'académie d'Orléans-Tours invités à gonfler les notes des candidats au bac oral de français
Les professeurs de l'académie d'Orléans-Tours invités à gonfler les notes des candidats au bac oral de français
Les professeurs de l'académie d'Orléans-Tours, chargés de faire passer l'oral du bac de français ont été invités à surnoter les candidats. En cause ? Les mauvais résultats de l'académie l'an passé. Les enseignants crient au scandale.

Si le plan anti-fraude a été renforcée cette année pour les candidats, il aurait peut-être du s'appliquer également aux inspecteurs de l'académie d'Orléans-Tour, qui ont invité les professeurs à gonfler les notes des candidats à l'oral de français. Voilà qui devrait en rassurer certains.

L'oral de français visé

Alors que les élèves de première planchent aujourd'hui sur le bac de français écrit, l'oral fait débat. Les professeurs chargés des épreuves d'oral de français au bac d'Orléans-Tours ont été invités à gonfler les notes des candidats. Il leur a été demandé de noter sur 24 au lieu de 20, révèle Le Figaro. Le quotidien cite une "grille d'évaluation régionale" qui incite les professeurs à revoir leurs barèmes de notation, que l'académie juge sévères et trop "négatifs". Les inspecteurs ont ainsi invité les enseignants à "penser positif". En cause ? Les mauvais résultats de l'académie en 2012 (un point et demi en dessous de la moyenne nationale) qu'ils imputent aux notations trop strictes des profs.

"Une limite idéologique inacceptable"

La remarque n'a pas manqué de faire réagir les professeurs, scandalisés. "Nous franchissons une limite idéologique inacceptable : il ne nous est plus seulement demandé de faire preuve de bienveillance mais de gonfler les notes de façon officielle afin de faire remonter les scores de l'académie" a déclaré le syndicat Sud d'Indre-et-Loire. Une course à la meilleure moyenne nationale qui agace les enseignants.

Dans l'actu aussi : Barack Obama : fin de la Obamania ? Sa côte de popularité plonge chez les jeunes / Intempéries : une victime des crues dans les Pyrénées, alerte orages en Ile-de-France