Bac 2015 : une erreur dans l'énoncé du sujet d'histoire géographie
Bac 2015 : une erreur dans l'énoncé du sujet d'histoire géographie
Ce mercredi 24 juin, c'est la fin des épreuves écrites du baccalauréat pour les lycéens. Des épreuves qui ont été parfois un peu mouvementées pour les candidats mais aussi pour les professeurs. Certains d'entre eux ont élevé la voix contre le sujet proposé aux terminales L et ES pour l'épreuve d'histoire/géographie. Les énoncés du bac 2015 contenaient en effet des erreurs qu'ils jugent "humiliantes". On vous en dit plus.

Un sujet d'histoire/géo qui fait polémique chez les profs

Pour leur épreuve du bac 2015 d'histoire/géographie, les terminales L et ES ont eu le choix entre deux sujets. D'un côté l'Asie du Sud et de l'Est et de l'autre une étude de documents ayant pour thème "Les chemins de la puissance: les États-Unis et le monde à la fin des années 1960". Un sujet qui fait beaucoup parler depuis quelques heures puisque les énoncés et surtout les légendes des documents contenaient plusieurs erreurs repérées par Loïc Langlois, professeur dans un lycée de Neuilly sur Seine. En cause ? La légende d'une photo. Elle était censée représenter Buzz Aldrin lors de la mission NASA Apollo 11 en 1969 mais il s'agissait en réalité d'une image d'Eugene Cernan datant de 1972. Et ce n'est d'ailleurs pas la seule erreur relevée dans ce sujet. Le texte d'explication accompagnant les paroles d'une chanson du groupe Country Joe and the Fish est aussi remis en cause.

Une faute "humiliante"

Autant d'erreurs qui ne passent pas pour Bruno Modica, président des Clionautes, une association regroupant des professeurs d'histoire/géographie. Interrogé par Le Monde, il dénonce une "faute humiliante pour la profession et dangereuse pour les élèves". "A aucun moment de la chaîne d'élaboration des sujets, on a pris le temps de vérifier les sources et l'exactitude des faits historiques ce qui est pourtant le coeur de notre métier" explique-t-il.

Une erreur dont a été informée l'Education Nationale qui juge qu'elle ne "pénalise pas les élèves" puisqu'elle "ne nuit pas à la compréhension du sujet". Une explication avec laquelle Bruno Modica n'est pas d'accord. "Nous ne pouvons pas demander aux élèves de contextualiser précisément une situation historique, comme c'est le cas pour cet exercice, quand on ne donne pas soi-même des documents qui correspondent à l'événement concerné" a-t-il déclaré. Reste à savoir si son coup de gueule aura des conséquences sur cette épreuve.

A lire également : Bac 2015 : l'épreuve de Physique-Chimie trop compliquée ? Des lycéens lancent une pétition / Bac 2015 : les conseils délirants d'un prof de français font le buzz sur Twitter / Bac 2015 : les lycéens se mobilisent pour faire annuler une question "trop difficile" en anglais / Bac 2015 : les correcteurs priés de ne pas être trop sévères !