BAC : les techniques de triche les plus insolites
BAC : les techniques de triche les plus insolites
Tricher au Baccalauréat 2015, cela peut vous coûter cher si on vous prend la main dans le sac. Dans le meilleur des cas, vous écoperez d'un blâme. Dans le pire des cas, vous aurez l'interdiction de passer le bac et de vous inscrire dans un établissement public du supérieur, pendant cinq ans maximum. Des sanctions qui n'empêchent pourtant pas certains d'imaginer des antisèches toutes plus insolites les unes que les autres, à utiliser durant l'examen. En voici notamment une petite sélection !

ATTENTION : PureBreak ne valide en aucun cas l'utilisation des antisèches ci-dessous pendant un examen, y compris au Bac. Comme expliqué plus haut, tricher est lourd de conséquences. Privilégiez donc plutôt votre matière grise ;-) !

La technique de la bouteille

Celle-ci consiste à acheter une bouteille en plastique quelconque (eau, soda...) puis de changer son étiquette par une autre factice dont le texte a été remplacé par l'antisèche de son choix (voir vidéo ci-dessous). Il existe une variante qui consiste à coller l'antisèche sur la face intérieure de l'étiquette d'origine de la bouteille. C'est en tout cas l'une des techniques les plus connues du fait que les boissons sont généralement autorisées pendant les examens.

La technique de la bouteille

La technique de la trousse magique

Alors oui, on entend déjà certaines personnes nous rappeler que les surveillants du Bac demandent aux candidats de ranger leur trousse. Mais on ne pouvait s'empêcher de lister l'invention du YouTuber ioduremetallique. Ce dernier a imaginé une trousse qui affiche et dissimule automatiquement une antisèche grâce à un petit moteur contrôlé à distance par un stylo lui aussi modifié. Une technique de triche à réserver aux petits génies de l'électronique !

La technique de la trousse magique

La technique de l'oreillette

Un peu contraignante à mettre en place puisqu'elle nécessite un complice. Le but est de se procurer une oreillette (souvent chère) via laquelle un ami vous donnera les réponses de votre examen grâce à un micro-émetteur. Une technique high-tech et digne d'un film d'espionnage qui n'est pas pour autant infaillible. Une jeune Algérienne l'a récemment appris à ses dépens après l'avoir appliquée pendant son examen du Bac, cette dernière grillée par un surveillant.

La technique de l'oreillette
La technique de l'oreillette

La technique Indienne

Si vous avez des amis acrobates, vous pouvez leur demander de vous souffler les réponses aux fenêtres de votre salle d'examen. Impossible ? C'est pourtant bien ce qu'il s'est passé récemment en Inde, dans l'Etat du Bihar. Des personnes ont escaladé quatre étages d'un bâtiment où se déroulait un examen dans le seul but de faire circuler des antisèches aux candidats. On ne plaisante pas chez les Indiens !

La technique de la fenêtre

Les techniques old-school

Il y a aussi la possibilité d'opter pour les antisèches classiques, à l'image de la traditionnelle règle en métal sur laquelle on aura écrit au préalable au critérium ses verbes irréguliers par exemple. Ceux qui aiment vivre dangereusement pourront glisser leurs feuilles de triche sous leurs cuisses, ou carrément les coller sous leur T-shirt. Il y a aussi la technique du bracelet élastique. Etirez-le au maximum et écrivez vos cours dessus. Il ne suffit plus qu'a tirer dessus pendant le contrôle !

Les techniques high tech qui ne passeront pas

Vous venez de vous acheter une Apple Watch et vous vous voyez déjà y glisser un programme de triche de votre cru ? Désolé de briser vos rêves de fraudeur, mais vous allez devoir trouver une autre technique. Après les smartphones et les tablettes tactiles, l'Education Nationale a décidé d'interdire les montres connectées dans les salles d'examen du Bac. Vous pouvez également ranger vos calculatrices bourrées d'antisèches, elles aussi ont été bannies !

Apple Watch
Apple Watch