Bac 2013 : un bachelier admis 4 mois après
Bac 2013 : un bachelier admis 4 mois après
Mieux vaut tard que jamais. Robin, 20 ans, vient tout juste d'apprendre qu'il n'avait pas, finalement, raté son bac pro 2013. Recalé en juillet dernier suite à une "erreur matérielle", le désormais heureux bachelier a appris la bonne nouvelle par courrier. Sans surprise, son père en veut un peu à l'Education nationale.

Nouveau raté pour le bac 2013

Maman qui tente de passer l'épreuve d'anglais à la place de sa fille, épreuve d'histoire-géo critiquée par les professeurs, sujet de maths distribué en avance à Besançon... le bac 2013 n'a pas été épargné par les ratés et par les polémiques. Cinq mois après la publication des résultats, place à un nouveau bad buzz. Comme le révèle Le Dauphiné Libéré, Romain, 20 ans, a appris fin octobre (!) qu'il avait réussi son bac professionnel électrotechnique, énergie, équipements communicants (ELEEC).

Une bonne nouvelle tardive alors qu'en juillet dernier, suite à une "erreur matérielle", il avait été recalé à l'issue des rattrapages. Sa véritable moyenne générale ? 10,97 et non pas 8,93, à cause d'un bug dans l'enregistrement de ses notes de maths et de géo.

Un papa pas content

Victime d'une erreur technique, Romain est désormais un heureux bachelier. Mais son père ne peut s'empêcher d'en vouloir à l'Education nationale, même s'il ne compte pas porter plainte. "On ne va pas faire le procès de l'Éducation nationale. Ce n'est pas drôle mais cocasse. Ce qui m'interpelle c'est le délai pris pour se rendre compte de la faute", explique-t-il dans Le Dauphiné Libéré. En effet, la réactivité ne semble pas être la qualité principale de l'Education nationale...