Aux Pays-Bas, le genre ne sera bientôt plus inscrit sur les cartes d'identités
Aux Pays-Bas, le genre ne sera bientôt plus inscrit sur les cartes d'identités
Sexe masculin ou féminin, ce ne sera bientôt plus une question aux Pays Bas. La ministre de l'Éducation, de la culture et de la science vient de dévoiler son intention de vouloir supprimer le genre des cartes d'identités d'ici quelques années. Une nouvelle avancée des Néerlandais qui ne seront pas les premiers à opter pour cette option.

Le sexe ne sera plus inscrit sur les cartes d'identités aux Pays-Bas

Lutter contre les discriminations peut prendre plusieurs formes. Aux Pays-Bas, c'est en supprimant la mention de genre sur les papiers d'identité que le gouvernement a décidé de faire un pas en avant. Ce samedi 4 juillet, la ministre de l'Éducation, de la culture et de la science, Ingrid van Engelshoven, a écrit une lettre au Parlement du pays pour annoncer son intention de ne plus afficher le sexe du détenteur sur les cartes d'identités. Une réforme qui pourrait être effective à partir de 2024 ou 2025 selon la ministre qui estime que les citoyens doivent pouvoir "façonner leur propre identité et la vivre en toute liberté et sécurité".

Une proposition qui prend exemple sur l'Allemagne : dans le pays, l'indication du genre peut être supprimée de la carte d'identité à la demande du détenteur et ce depuis 2013. A noter que le sexe du citoyen devra toujours être mentionné sur les passeports car cela est obligatoire pour les pays de l'Union Européenne.

Cette nouvelle a été applaudie par les associations néerlandaises de défense des droits LBGTQ+. Il y a deux ans, le pays faisait un premier pas vers la reconnaissance d'un troisième genre après qu'une personne intersexe a obtenu le droit de ne pas être inscrite en tant que femme ou homme sur son acte de naissance. Les Pays-Bas ont déjà de l'avance sur la France en termes de droits LBTQ+ puisque le mariage gay y est autorisé depuis 2001 (c'était le premier pays d'Europe à avoir autorisé le mariage pour les couples de même sexe) contre 2013 en France. La GPA est aussi ouverte aux couples LTBG depuis l'an dernier aux Pays-Bas.

News
essentielles
sur le
même thème