Tamerlan Tsarnaev, le co-auteur présumé des attentats de Boston, n'a toujours pas été enterré. Et pour cause, aucun cimetière du Massachusetts ne veut de la dépouille du jeune homme, abattu par des policiers lors d'une fusillade.

Où enterrer Tamerlan Tsarnaev, l'un des deux terroristes présumés des attentats de Boston ? La question se pose et fait polémique au Massachusetts. Si ses parents avaient émis le souhait qu'il soit enterré à Boston selon les rites musulmans, la chose est loin d'être aisée. Plusieurs Imams de la communauté musulmane de Boston s'y sont refusés et les cimetières du Massachusetts ne veulent pas du corps du défunt.

Pas de cimetières pour Tamerlan

Pour le moment, aucun cimetière du Massachussets n'a accepté d'enterrer le corps de Tamerlan, un des deux suspects des attentats de Boston, abattu lors d'une fusillade. Il repose dans un funérarium depuis plusieurs jours. La ville de Cambridge où vivait le jeune homme depuis 10 ans s'est montrée très claire : hors de question d'enterrer sa dépouille ici. "Les efforts difficiles et stressants menés par les habitants de Cambridge pour retrouver une vie normale seraient balayés par l'agitation, les manifestations et le déferlement de médias qu'entraînerait cet enterrement" a justifié le maire de la ville, Robert Healy dans un communiqué.

"Il faut qu'on enterre ce type"

Ruslan Tsarni, l'oncle de Tamerlan qui habite près de Washington, a déjà eu la lourde tâche de lui trouver un funérarium. Il est maintenant seul à batailler à la recherche d'une sépulture. "Je suis tout seul pour gérer tout ça (...). Son foyer depuis une dizaine d'années, c'était bien Cambridge" déplore-t-il. Peter Stefan, le directeur de la maison de pompes funèbres, a expliqué à la presse qu'il n'avait trouvé aucun cimetière dans tout l'Etat du Massachusetts prêt à accueillir le corps du terroriste présumé. "Il faut qu'on enterre ce type. Peu importe qui il est ou ce qu'il a fait, dans notre pays, on enterre les gens" a-t-il déclaré.

Il reste bien une solution : renvoyer le corps de Tamerlan chez ses parents au Daguestan. Selon CNN, un groupe d'habitants de Boston aurait même commencé à lever des fonds afin de financer le transfert.