5 photos
Voir le diapo
Faire une arme à feu grâce à une imprimante 3D, impossible diront certains. Et pourtant, c'est ce qu'est parvenu à réaliser un américain avec cet outil d'impression révolutionnaire qui permet de reproduire un objet réel à l'aide d'un ordinateur. Une réalisation aussi bien étonnante qu'effrayante. A quand le bazooka ?

Après le retour du canif, les armes à feu pourraient bien elles aussi se glisser prochainement dans les avions mais cette fois-ci contre le gré des autorités aériennes. C'est en tout cas ce que craignent plusieurs personnes en découvrant le Liberator, un nouveau prototype de pistolet présenté dans une vidéo qui fait actuellement le tour de la toile (à découvrir dans notre diaporama).

Simple mais dangereux

La raison ? ce dernier, conçu par un américain passionné de grosses pétoires, est entièrement réalisé en plastique ABS, le rendant presque invisible face aux détecteurs de métaux. Cette "prouesse", aussi révolutionnaire qu'effrayante, a été possible grâce à l'utilisation d'une imprimante 3D, un outil de plus en plus répandu qui permet de reproduire des objets grandeur nature à partir d'une simple image informatique.

La première arme à feu à imprimer

L'arme en question, dont les plans nécessaires à sa conception seront disponibles librement sur le site officiel du projet, est constituée d'une vingtaine de pièces. Seul le percuteur à l'origine de l'étincelle permettant la détonation, est en métal. Mais conscient des dangers que peut entraîner une telle arme, son créateur a décidé d'incorporer à son design une pièce en métal supplémentaire afin de faciliter sa détection. Rien n'empêche pourtant un terroriste d'exclure ladite pièce...

A lire aussi : Barack Obama : un homme sort un pistolet pendant le passage de son cortège / Affaire MegaUpload : procès annulé ? Kim DotCom peut-être sauvé ! / Justin Bieber attaqué sur scène à Dubaï

News
essentielles
sur le
même thème