Depuis le 11 septembre 2001, l'avion fait peur aux Américains. Pourtant, les Etats-Unis ont décidé d'assouplir les règles de sécurité aérienne. A partir du 25 avril prochain, les canifs de poche seront de nouveau autorisés à bord des avions au départ des USA. Pilotes, hôtesses, stewards et passagers, tous s'indignent c

Depuis le 11 septembre 2001, l'avion fait peur aux Américains. Pourtant, les Etats-Unis ont décidé d'assouplir les règles de sécurité aérienne. A partir du 25 avril prochain, les canifs de poche seront de nouveau autorisés à bord des avions au départ des USA. Pilotes, hôtesses, stewards et passagers, tous s'indignent contre ces nouvelles mesures.

Des canifs à bord
Interdits depuis 11 ans, les canifs feront bientôt leur retour dans l'avion. L'Agence américaine de sécurité dans les transports (TSA) a décidé d'élargir la liste des articles autorisés à bord des avions, afin de réduire le temps d'attente aux portiques de sécurité. Seront donc bientôt autorisés à bord, les canifs dont les lames font moins de six centimètres de long et un centimètre de large, les clubs de golf ou encore les crosses de hockey.

Moins de contrôles de sécurité ?
Les Etats-Unis sont les champions de la sécurité aérienne depuis les attaques du 11 septembre. Et voilà qu'ils décident subitement d'alléger les règles de sécurité. La raison est simple : les coupes budgétaires décidées par le gouvernement Obama ont conduit la TSA à revoir ses effectifs à la baisse. Et qui dit moins de contrôleurs, dit moins de temps passé à contrôler. Et pour cela, les employés de la TSA devront désormais "se focaliser sur les articles qui représentent une plus grande menace, comme les explosifs".

Tous contre
Pour rappel, les terroristes à bord des Boeing 767 et 757 étaient armés...de simples cutters, d'où le vent de panique à l'annonce de ces règles. Elle n'a pas tardé à faire réagir secteur de l'aviation et passagers. "Les personnels navigants sont outrés" s'est insurgée la coalition syndicale des hôtesses et stewards. "L'interdiction des objets dangereux fait partie intégrante de la sécurité dans l'aviation et doit rester en place" a ajouté l'organisation. les pilotes ne sont pas pour non plus. "La menace est toujours réelle et la suppression du moindre niveau de sécurité mettrait inutilement en danger les membres d'équipage et le public", a précisé la coalition syndicale des pilotes. Quant aux passagers, ils sont nombreux à avoir exprimés leurs craintes via les réseaux sociaux.

Dans l'actu aussi: Luka Magnotta : le "dépeceur de Montréal" plaide non-coupable à son procès / Mohamed Merah : hommage et interrogations un an après le premier meurtre / Japon : deux ans après la catastrophe de Fukushima / Oscar Pistorius au bord du suicide ? Un proche lance l'alerte.

Barack Obama
Kamala Harris colistière de Joe Biden : une décision historique validée par les stars
Black Lives Matter : 5 phrases fortes à retenir du message de Barack Obama
Coupe du Monde 2018 : les Bleus victimes de racisme, Barack Obama salue leur diversité
Barack et Michelle Obama signent chez Netflix pour "nous faire réfléchir différemment sur le monde"
voir toutes les news de Barack Obama Découvrir plus d'articles