Suis-nous sur Snapchat

Purebreakoff

Angèle sur la célébrité parfois difficile à vivre : "Ça demande d'être tout le temps souriante avec les gens"
Angèle sur la célébrité parfois difficile à vivre : "Ça demande d'être tout le temps souriante avec les gens"
Avec les tubes "Tout oublier" et "Balance ton quoi", Angèle est rapidement devenue une habituée des charts français. Une notoriété soudaine qui n'est pas toujours facile à vivre. Très contente de pouvoir vivre de sa passion, la musique, la star trouve cependant difficile de ne pas pouvoir sortir sans être vue et parfois jugée si elle ne sourit pas.

"Je ne suis pas tout le temps en forme"

Lors d'une conférence de presse aux Francofolies de la Rochelle, Angèle est revenue sur la difficulté d'être devenue célèbre dans une interview pour l'émission Laissez-vous tenter sur RTL. "Tout le monde me dit : 'Ça va ? Tu tiens le coup ?' Comme si j'avais un métier vraiment très dur. Il ne faut jamais oublier que c'est un métier que j'aime, que j'ai choisi et que je suis très très très chanceuse d'exercer" a-t-elle d'abord tenu à rappeler.

Par contre, l'interprète du tube "Balance ton quoi" avoue que la notoriété n'est pas tous les jours faciles : "Là où ça peut être difficile c'est que la fatigue physique peut souvent avoir un rapport avec la fatigue mentale et c'est vrai qu'être constamment avec des micros comme ça autour de moi et des gens qui m'écoutent, ça me donne l'impression de devoir toujours dire des trucs très intelligents. Et je n'ai pas toujours des trucs intelligents à dire".

La soeur de Roméo Elvis a aussi précisé que le fait d'être "tout le temps sur scène, ça demande d'être tout le temps en forme". Et là encore, "je ne suis pas tout le temps en forme" a-t-elle confié.

"C'est déshumanisant"

Pareil lorsqu'elle se déplace, Angèle ne peut plus faire un pas dehors sans être reconnue. Le soucis là dedans, c'est surtout que la star sait qu'elle ne peut pas toujours renvoyer une bonne image dans ces moments de la vie quotidienne, parce que forcément, elle ne va pas toujours bien : "Marcher dans la rue, ça demande d'être tout le temps souriante avec les gens et je ne le suis pas toujours. Parfois, c'est un peu - entre guillemets - déshumanisant, on attend d'un artiste qu'il soit constamment apte à faire son métier alors qu'en dehors du temps je reste un être humain".

"Ça a été peut-être difficile à gérer pour moi qui ai dû dealer avec cette notoriété hyper intense, qui a été très vite" a ainsi continué d'expliquer la chanteuse belge, même si "j'essaie de pas m'en plaindre parce que j'essaie de me rappeler que c'est que des choses positives".

News
essentielles
sur le
même thème