Déjà diffusée sur Téva, la saison 1 de Devious Maids débarque sur M6 ce samedi 21 juin 2014. Au centre de cette série signée par Marc Cherry (le papa de Desperate Housewives), on retrouve Ana Ortiz, connue pour son rôle de Hilda dans Ugly Betty. PureBreak a pu rencontrer l'actrice lors du 54ème Festival de télévision de Monte Carlo. Découvrez notre interview.

Dans Devious Maids, Ana Ortiz incarne la déterminée Marisol, nouvelle domestique qui débarque dans un quartier huppé de Los Angeles. L'actrice était présente il y a quelques semaines à Monte Carlo pour le 54ème Festival de télévision. L'occasion pour PureBreak de l'interroger sur la série et sur son personnage.

PureBreak : On vous a connu avec votre rôle dans la série Ugly Betty qui était plutôt secondaire. Aujourd'hui, vous êtes l'actrice principale de Devious Maids. C'était un avancement important pour votre carrière ?
Ana Ortiz : Absolument, oui. Jouer dans Ugly Betty a été une très grande joie et c'est une de mes expériences préférées en tant qu'actrice. J'adore travailler avec d'autres gens comme un groupe et j'ai l'impression que j'ai retrouvé cela avec Devious Maids. Bien sûr, mon rôle est plus important ce qui est encore plus excitant mais c'est toujours dans un groupe. Pour moi, j'ai le meilleur de ce que l'on pourrait avoir aujourd'hui.

"Au début de la série, on avait beaucoup de pression"

Nous n'avons pas l'habitude de voir des actrices hispaniques à la télévision. Cette série est-elle une mini-révolution selon vous ?
Evidemment, c'est exactement ça. Quand on a commencé cette série, il y avait beaucoup de pression, on entendait toujours 'Si ça ne fonctionne pas, personne ne va le refaire'. Nous étions très nerveuses et nous devions vraiment en faire un succès. Puis ensuite, les téléspectateurs ont regardé la série et pas uniquement les latinos. Les téléspectateurs sont très variés. Je pense que ce genre de séries va se développer. Pas uniquement les séries sur des latinos mais des séries où les cultures peuvent se mélanger.

Pourtant, la série a été critiquée au départ...
Oui, ce sont les téléspectateurs latinos qui nous ont le plus critiqué quand la série a été diffusée pour la première fois. Evidemment, je comprenais cela mais quand ils ont vu la série, ils ont compris et ont changé d'avis. Ils ont compris qu'on parlait d'amitié et de la façon dont elles travaillent ensemble.

N'aviez-vous pas peur des stéréotypes ?
Oui, nous avions toutes peur des stéréotypes mais quand on a Judy Reyes, Dania Ramirez, moi-même, Rosalie Sanchez et Edy Ganem, nous faisons toutes ce métier depuis des années, nous n'allons pas être des stéréotypes. Je suis une femme qui a été à la fac, je viens d'une famille bien éduquée, je ne mettrais jamais ma culture en danger à ce point-là. Ce ne serait pas le cas des autres actrices. Et puis, dans les coulisses, nous avons Marc Cherry et Eva Longoria. Eva ne déshonorerait jamais son peuple dans une série qui se moquerait des latinos. Elle préférait annuler la série que faire cela. Je savais en rejoignant la série que nous serions très protégées et soutenues.

"J'adore la volonté de Marisol"

Qu'est ce que vous aimez le plus chez Marisol ?
Ce que je préfére chez elle, c'est la volonté dont elle peut faire preuve. Quand elle décide de faire quelque chose, c'est comme ça. Elle ne lâche jamais le morceau. Elle doit savoir ce qu'il se passe.

Au contraire, qu'est-ce-que vous ne supportez pas chez elle ?
Parfois, elle ne sait pas encore qui elle est. Dans la saison 1, c'est une femme très forte mais elle n'avait pas d'hommes dans sa vie. Dans la saison 2, ça va être le cas mais elle devient plus passive envers lui. J'ai pu en parler avec Marc Cherry et Marisol devrait être un peu plus coriace dans la saison 3.

Avez-vous des similitudes ou bien des différences avec votre personnage ?
Je suis différente. Marisol est beaucoup plus sérieuse. Je pense aussi qu'elle est beaucoup plus seule. Elle reste très discrète et elle ne permet pas à beaucoup de personnes de découvrir ce qu'elle est vraiment. Elle tient aussi beaucoup les gens à distance. En ce qui me concerne, je ne suis pas comme ça. Je suis plutôt du genre à inviter n'importe qui chez moi ce qui rend mon mari complètement dingue (rires).

Vous avez l'air de beaucoup apprécier votre travail. Quel est le pire aspect ?
Ce qui est difficile, c'est le tournage qui se déroule à Atlanta. Ce n'est pas par rapport à la série que j'adore mais nous vivons à Los Angeles, la série se déroule dans une ambiance qui est très proche de Beverly Hills et nous tournons la série dans une autre ville donc nous devons amener nos familles avec nous. C'est difficile mais ce sont des problèmes plutôt positifs.

"Ma grand-mère me donne des conseils pour la série"

Avez-vous pu croiser de vrais domestiques et recueilli leurs impressions ?
Ma grand-mère était domestique et me corrige toujours. Elle me dit par exemple, 'On ne portait jamais de talons, tu devrais nettoyer avec des gants ou ne parle pas autant au patron' (rires). Je lui répète que c'est une série. Ca m'amuse beaucoup.

Propos recueillis par Aubéry Mallet.

A lire également : Grey's Anatomy : Justin Chambers prêt à raccrocher la blouse ? / Revenge saison 4 : Jack et Emily en couple ? Les doutes de Nick Wechsler / Kev Adams sur la fin de Soda : "Il était temps que quelque chose se termine" / Danse avec les Stars : Fauve, Yann Alrick et le jury enflamment Monte Carlo

Ana Ortiz
Ana Ortiz (Love, Victor) : "On peut faire des efforts sur la diversité" (Interview)
Ana Ortiz : "Devious Maids est une mini-révolution"
Devious Maids : la série événement débarque enfin en France !
Ana Ortiz : Hilda d’Ugly Betty accouche d’un petit garçon
voir toutes les news de Ana Ortiz Découvrir plus d'articles