Suis-nous sur Snapchat

Purebreakoff

Abercrombie & Fitch refuse désormais de produire des vêtements au-dessus de la taille 38
Abercrombie & Fitch refuse désormais de produire des vêtements au-dessus de la taille 38
Chez Abercrombie & Fitch, la beauté n'est qu'une question de minceur. Refusant que la marque soit associée à des femmes qui ont des formes, aucun vêtement de la prochaine collection ne sera disponible au-dessus de la taille 38.

Le PDG de la marque Abercrombie & Fitch a une vision de la mode pour le moins restrictive. Alors que H&M fait (enfin) évoluer ses canons de beauté en optant pour la sublime Jennie Runk, mannequin taille 42, pour sa collection été, la marque américaine refuse désormais de produire au-delà de 38. La raison ? Les femmes dépassant cette taille ne correspondent tout simplement pas à l'image de la marque pour qui beauté rime encore avec minceur.

Une marque pour "personnes belles et minces"

Les vieux stéréotypes ont la dent dure. Pour être beau, il faut être mince. C'est du moins ce que pense Abercrombie & Fitch. Alors qu'en Suède, une agence de mannequins va directement recruter ses futurs tops à la sortie d'un hôpital pour anorexiques, la marque américaine a décidé de congédier les femmes ne correspondant pas à ses propres canons de beauté, à savoir une taille 36-38. Comment ? Tout simplement en ne produisant plus de vêtements au-dessus de cette taille révèle le site Business Insider. Pour Robin Lewis, co-auteur de The New Rules rubrique du site The Robin Report, cette decision discriminatoire n'est pas étonnante de la part du PDG de la marque, Mike Jeffries. "Il ne veut pas que les personnes fortes fassent leur shopping dans ses magasins. Il ne veut que des personnes minces et belles et surtout pas que ses principaux clients voient d'autres personnes moins sexy qu'eux porter des vêtements de la marque" explique-t-il.

Une restriction imposée aux seules femmes

Les propos tenus par Mike Jeffries dans Salon en 2006 permettent de se faire une plus ample idée du personnage. "Dans chaque école, il y a les jeunes cool et populaires, et ceux qui ne le sont pas. On recherche les gamins cool, les américains beaux avec une super allure et plein d'amis. Plein de gens ne conviennent pas à nos vêtements et ne pourront pas convenir. Sommes-nous éliminatoires ? Absolument" déclarait-il fièrement avant de se vanter de ne recruter que des vendeurs beaux et musclés : "Parce que les gens beaux attirent les gens beaux, et que l'on veut vendre nos produits aux gens beaux et cool. On ne veut vendre à personne d'autre". Voilà qui est clair.

Cependant cette discrimination à la taille de pantalon ne concerne que les femmes. Pour Lewis, l'explication est simple : "La seule raison qui pousse Abercrombie à proposer des tailles hommes XL et XXL est que la marque veut vendre ces vêtements à des joueurs de football et des lutteurs musclés". Preuve que sexisme et discrimination continuent de faire recette.

News
essentielles
sur le
même thème