Par Marie Piat Journaliste
Marie Piat est une journaliste qui peut écrire sur (à peu près) tout : séries, films, télé, stars, mode, mangas... Lucifer, Harry Potter, les Kardashian-Jenner, Disneyland Paris, les films de Noël, Les Marseillais ou encore Danse avec les stars font partie de ses sujets préférés.
Après le BBL ou encore l'augmentation mammaire, la nouvelle opération de chirurgie esthétique qui fait fureur est toute autre. Il s'agit de l'extension du fémur, qui consiste à faire grandir les gens. Ce nouveau phénomène touche en majorité les hommes, surtout les ingénieurs de la Silicon Valley d'après le docteur Kevin Debiparshad. Et pourtant, grandir coûte cher : 70 000 $ pour gagner 7 centimètres.

Les ingénieurs de la Silicon Valley sont de plus en plus nombreux à faire une opération... pour grandir

Depuis la pandémie de coronavirus, beaucoup de nos habitudes ont changé. Que ce soit le port du maque ou encore le télétravail. Mais depuis, oubliez Zoom et Google Meet, la plupart des entreprises ont remis le présentiel au goût du jour. Sauf qu'à cette rentrée 2022, plusieurs collègues ont changé... En effet, plusieurs ingénieurs de la Silicon Valley seraient passés sous le scalpel d'un chirurgien esthétique pour ajouter quelques centimètres. Pas au sexe, mais à leur taille. Eh oui, la chirurgie esthétique n'est pas l'apanage des candidates de télé-réalité (déso Jessica Thivenin qui a listé ses opérations récemment ou encore Sarah Fraisou et sa métamorphose).

Revenir au bureau avec quelques centimètres en plus, c'est un type d'opération qui se serait considérablement développé pendant la pandémie de Covid-19. Kevin Debiparshad, un chirurgien qui opère dans l'État américain du Nevada, l'a affirmé dans GQ. Et il a assuré que parmi ses clients, l'un des profils les plus courants est précisément l'ingénieur du secteur de la "big tech". Eh oui, après les traitements au laser et le Botox, la Silicon Valley se serait mise à la tendance des agrandissements.

L'opération consiste à casser les deux fémurs et à insérer du métal dans l'os

Pour gagner des centimètres, l'opération que vous devez subir est appelée l'extension du fémur. L'opération a l'air simple, mais a quand même de quoi faire flipper : il faut casser les deux fémurs du patient, et insérer une structure métallique dans l'os.

Après l'opération, les broches sont progressivement éloignées à raison d'un millimètre par jour grâce à un système de contrôle magnétique. C'est ce qui va faire grandir la personne en taille. Cette phase dure 3 mois. L'os va se regénérer, en comblant le vide laissé par la fracture et le déplacement des extrémités de l'os. Le processus peut prendre plusieurs mois supplémentaires suivant les personnes, et pendant cette période le nouvel os du patient ne sera pas complètement solidifié.

>> Zac Efron défiguré par la chirurgie esthétique ? Il explique enfin la vraie raison derrière ce changement choc <<

Attention, la période de récupération peut être longue, très longue. Et surtout, le processus est douloureux parce qu'il affecte les os, mais aussi parce que les nerfs et les muscles doivent s'adapter à la nouvelle longueur de la personne. Kevin Debiparshad prévient également que cela peut entraîner une certaine perte d'agilité. Et à noter que toute la hauteur est gagnée dans les jambes, donc les proportions du corps changent.

70 000 $ pour 7 centimètres : le prix à payer pour une extension du fémur

En plus de ça, le coût de l'opération peut rebuter. Car oui, clairement, c'est hors de prix. En effet, l'extension du fémur peut coûter entre 70 000 (pour 7,6 centimètres) et 150 000 dollars (pour 15,2 centimètres), en fonction du nombre de centimètres que le patient veut ajouter. Et si vous voulez vous agrandir de plus de 15 centimètres, les opérations touchent également les tibias des patients. Certaines institutions financières profitent de ce phénomène pour proposer un paiement en plusieurs fois, autour de 1 200 dollars par mois.

Les opérations d'augmentation de la taille sont particulièrement (mais pas exclusivement) demandées par les hommes. Et la plupart préfèrent dissimuler l'opération, du moins en dehors de leur cercle intime. Mais bon, une poussée de 7 à 15 centimètres, ça se remarque.

Déjà, en 1951, le médecin soviétique Gavriil Ilizarov avait mis au point un système de l'élongation osseuse, c'est-à-dire l'allongement d'un os, aux jambes. L'objectif de l'époque était alors de traiter les traumatismes. Et l'opération consistait en une structure façon échafaudage entourant le membre.

Cet article a été écrit en collaboration avec nos collègues de Xataka.