"Chèque psy" pour les étudiants : voici comment cela fonctionne
"Chèque psy" pour les étudiants : voici comment cela fonctionne
La crise sanitaire a un vrai impact psychologique, en particulier chez les étudiants qui ressentent une vraie solitude et une inquiétude par-rapport à leurs études ou leurs finances, avec une précarité qui les touche de plus en plus. Afin de leur apporter un accompagnement efficace, le gouvernement a mis en place le "chèque psy" le 1er février 2021, mais comment cela fonctionne-t-il ? Frédérique Vidal, la ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, explique le déroulement.

Les confinements et la crise sanitaire ne restent pas sans conséquence, d'autant plus que de nombreuses personnes tombent en dépression à cause de l'isolement, de la faible dynamique sociale et des restrictions. Les étudiants sont les principaux touchés par cette baisse de morale car ils doivent aussi gérer le problème de la précarité. Heureusement, quelques personnes peuvent reprendre les cours en présentiel, mais ce n'est pas le cas pour tout le monde puisque certains restent encore en distanciel.

Comment fonctionne le chèque psy

Cette situation commence à les peser fortement. Impliqué dans leurs besoins psychologique, le gouvernement a décidé de lancer un "chèque psy" pour offrir un accompagnement à tous les étudiants via un forfait de 3 séances avec un psy, mais comment cela fonctionne-t-il réellement ?

Au micro de BFM TV, Frédérique Vidal, la ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, a expliqué le déroulé : "Il faut commencer par aller voir soit un médecin généraliste au sein du service de santé universitaire, soit un médecin figurant sur une liste de médecins avec lesquels les services de santé ont passé des conventions, puis on choisit dans une liste de psychologues qui ont accepté ce défi."

Elle ajoute ensuite : "On est accompagné par ces psychologues pour des séances de 45 minutes, qui laissent le temps aux étudiants s'exprimer sur son mal-être. Et puis, il y a toujours un suivi médical parce que parfois on aura besoin d'envoyer ces étudiants vers des psychiatres qui eux aussi se sont organisés dans ce réseau. Les services de santé universitaires sont en place."

Les étudiants n'ont rien à débourser

L'avantage de "Chèque psy", promis par Emmanuel Macron, est qu'il peut être utilisé par tous les étudiants et que ces derniers n'auront rien à "débourser" : "Le chèque psy, c'est un parcours de soins gratuit. Trop d'étudiants manifestent de la détresse psychologique : leur prise en charge sera faite en amont, ils n'auront rien à débourser", a expliqué Frédérique Vidal à BFM TV le 22 janvier. En bref, ils n'ont aucun frais à avancer pour consulter un psychologue.

Si vous avez besoin d'aide, vous pouvez consulter le site soutien-etudiant.info, où se trouve la liste des soutiens dispos par académie, pour tous les étudiants ou ceux en filière santé, mais aussi des numéros importants comme celui de SOS Help (01 46 21 46 46), Fil Santé jeunes (0 800 235 236) ou encore celui de Cogito'z, une hotline tenue par des psychologues (0 805 822 810).