Par Quentin Piton Journaliste Séries - Ciné
Journaliste spécialisé dans les séries, le cinéma, mais également les anime et mangas. Passe son temps à rêver d'Emma Watson, considère Olivier Giroud comme le GOAT et refuse de parler avec ceux qui sont contre la vérité absolue qui est : How I Met Your Mother est une meilleure série que Friends.
Ce rappeur tente de voler Spotify : l'idée était cool sur le papier mais les fans valident pas
Ce rappeur tente de voler Spotify : l'idée était cool sur le papier mais les fans valident pas
Tandis que certains rappeurs sont soupçonnés d'acheter des streams pour gonfler leurs chiffres de ventes, il y en a un qui a eu une idée légale ET originale pour accroître facilement son succès. Ce vendredi 2 décembre 2022, avec la sortie de son dernier album intitulé "Légende Vivante", Lorenzo a mis en place une stratégie WTF mais brillante pour quadrupler ses écoutes. Le problème ? Ses fans ne la valident pas du tout.

La date était cochée dans l'agenda de tous ses fans, c'est ce vendredi 2 décembre 2022 que Lorenzo a dévoilé "Légende Vivante", son tout nouvel album. Toutefois, là où ce projet musical était annoncé avec 16 morceaux inédits, les fans ont finalement découvert une gigantesque surprise sur Spotify ou Deezer. Et pour cause, ce sont en réalité 68 titres qui sont aujourd'hui disponibles.

Lorenzo braque les plateformes de stream avec son nouvel album

De quoi comprendre que Lorenzo - l'interprète de Nana, est l'artiste le plus créatif et inspiré du moment ? Oui... mais non. A bien y regarder de plus près, ces 68 titres cachent un improbable détail : leur durée varie à chaque fois entre 31 et 45 secondes. Le twist ? Il ne s'agit pas de micro-morceaux, mais de différentes parties appartenant à différents titres qui ont simplement été découpés.

Oui, vous avez bien lu, le rappeur s'est tout simplement amusé à diviser ses morceaux de façon plus ou moins aléatoires. Un concept WTF, mais qu'il assume pleinement. Dans une vidéo publiée sur ses réseaux sociaux, il a révélé qu'il avait simplement envie de prendre l'univers du stream à son propre jeu.

"Les plateformes de streaming, ce qu'elles font, c'est qu'elles comptabilisent un stream à partir du moment où tu écoutes plus de trente-et-une secondes d'un même morceau, a-t-il expliqué. Donc pour mon nouvel album, j'ai pris le soin de découper tous mes sons en plusieurs parties en faisant bien attention qu'elles fassent plus de trente-et-une secondes. (...) Comme ça, toi tu vas écouter un son, mais moi ça va me donner cinq streams".

>> Saut dans le public, fumigènes... Le concert de Rohff à Bercy était un grand b*rdel mais surtout un grand moment <<

"C'est un enfer"

Malheureusement, si cette idée semble être sortie tout droit du cerveau d'un génie en apparences (quintupler les streams équivaut à plus de revenus et à augmenter la facilité d'obtention des Disques d'Or, de Platine...), elle a en réalité un terrible défaut : elle tue totalement l'expérience musicale du fan.

Malgré le soin apporté par Lorenzo pour invisibiliser ce découpage au moment de l'écoute de son album dans l'ordre proposé, celui-ci devient rapidement inécoutable dès l'instant où l'on active l'option "aléatoire", d'ailleurs impossible à supprimer sans abonnement premium. De même, pour ceux qui ont des playlists de tous leurs morceaux préférés, il devient là aussi compliqué d'importer des titres divisés de la sorte si on souhaite également utiliser le mode shuffle.

Résultat, sans grande surprise, les internautes n'ont pas tardé à râler sur les réseaux. "Ça va pas stream du coup hein, impossible de mettre des sons dans sa playlist pour écouter en aléatoire. Idée de merde, surtout pour le dernier album, c'est décevant. Pensée à ceux qui ont pas premium aussi mdr", peut-on lire sur Twitter, ainsi que "L'idée marketing est marrante mais j'espère que ça ne va pas rester comme ça indéfiniment, car ça va sûrement devenir ennuyant à la longue pour ceux qui veulent l'écouter", "Idée marante finalement catastrophique, si tu veux mettre un son dans ta playlist c'est un enfer" ou encore, "Mais donc du coup tes streams n'auront aucun mérite car faudra diviser ton nombre de stream par 4 pour connaître ce que tu vaux vraiment et s'ajoute à ça ceux à qui ça va pas plaire cette tromperie".

Reste désormais à savoir si cette stratégie a réellement été pensée pour le long terme ou si elle n'a été mise en place que pour le buzz, comme il en a l'habitude, avec l'arrivée future de la véritable édition classique de cet album qui, on le rappelle, a été présenté comme le dernier de Lorenzo. A suivre.