Par Aubéry Mallet Journaliste Séries, cinéma, télé
Aubéry Mallet est journaliste spécialisée séries. Fan du petit écran, elle a tout vu (ou presque) de Game of Thrones à Pretty Little Liars, de La Chronique des Bridgerton à Stranger Things en passant par Gossip Girl ou Friends.
Zak Khchaï, coach de Comment être belle toute nue sur TFX en interview pour PRBK
Belle toute nue revient à la télévision dans une toute nouvelle version. Dans Comment être belle toute nue qui débute ce mercredi 12 janvier 2022 à 21h05 sur TFX, Zak Khchaï, coach en développement personnel, va venir en aide à des femmes complexées par leurs corps. PRBK a interviewé le remplaçant de William Carnimolla. Il nous parle des différences entre les deux versions de l'émission et nous donne un conseil : arrêtez de vous peser !

Émission culte de M6, Belle toute nue a été diffusée entre 2008 et 2012 avec une autre saison bonus en 2015. Cette fois, c'est TFX qui reprend le concept sous le titre Comment être belle toute nue ? Le principe est le même : des femmes complexées vont recevoir l'aide d'un coach pour reprendre confiance en elles et finir par poser nue. Même concept mais animateur différent : c'est Zak Khchaï qui va donner des conseils. Coach en développement personnel, il a accepté avec plaisir de reprendre les rennes de l'émission.

"On est plus sur un travail autour de l'acceptation de soi"

Lors d'une interview Match ou Next à venir sur PRBK (découvrez un extrait dans notre diaporama), Zak Khchaï est notamment revenu sur les grandes différences entre Belle toute nue et Comment être belle toute nue. "On est plus sur un coaching, un développement personnel, un travail autour de l'acceptation de soi, de retrouver confiance en soi, de ne pas forcément s'aimer tout de suite car c'est hyper difficile et c'est très culpabilisant d'obliger les gens à s'aimer. Une fois qu'on apprend à s'accepter, on apprend à se respecter !" explique-t-il.

>> Instagram veut interdire les filtres "chirurgie esthétique" pour lutter contre les complexes <<

Zak Khchaï avoue d'ailleurs avoir été un grand fan de Belle toute nue et a donc été très "heureux" d'être contacté pour l'émission. "C'est une émission qui m'a beaucoup aidé dans ma jeunesse. Je l'ai beaucoup regardée. C'était rare de voir différents corps et de voir des corps qui ressemblent au mien. (...) Je me suis dis que dans cette vie, je voudrais laisser une trace positive. J'étais très fier de pouvoir dire oui et de montrer à mon tour qu'on peut être heureux avec le corps qu'on a."

"Un chiffre, ça ne dit pas la valeur qu'on a !"

Lors de notre interview, Zak a aussi décrypté une fâcheuse tendance : se focaliser sur notre poids. Et le coach est catégorique : se peser et être obnubilé par le chiffre de la balance, ça ne sert à rien ! "Un chiffre, ça ne dit pas la valeur qu'on a ! Tu peux faire un 48, un 52, un 36 et être une très bonne personne. (...) Le chiffre, je ne sais pas ce que ça veut dire ! Il faudrait plutôt parler de morphologie : sur une personne de 1m70 qui fait 70 kilos, la répartition n'est pas du tout la même donc ce chiffre, c'est n'importe quoi. Il faut se libérer de ce truc-là et plutôt se dire : 'A 70 kilos, je me sens bien, à 80kg je me sens hyper bien'. (...) Moi je suis descendu à un poids beaucoup plus bas et je ne me sentais pas forcément mieux donc, en vrai, je crois qu'il faut essayer de se sortir ça de la tête." confie-t-il.

Propos recueillis par Aubéry Mallet. Contenu exclusif. Ne pas citer sans mentionner PRBK.