Suis-nous sur Snapchat

Purebreakoff

Un dîner presque parfait : un candidat dévoile les coulisses de l'émission de W9
Un dîner presque parfait : un candidat dévoile les coulisses de l'émission de W9
Vous pensiez que l'émission Un dîner presque parfait était spontanée et "vraie" ? Vous vous étiez trompés. Un candidat de la compétition culinaire de W9 a décidé de raconter toutes les coulisses du tournage à TéléStar. Entre "l'instrumentalisation" des participants par la production, la venue de policiers et les candidats qui "boivent en cachette", on découvre des petits secrets qui n'auraient sans doute jamais du être révélés.

Les coulisses d'Un dîner presque parfait

La semaine de compétition de ce candidat dans Un dîner presque parfait n'a pas encore été diffusée. Pourtant on en connait désormais les moindres détails... même ceux très embarassants. En effet, un participant de l'émission a décidé de raconter en exclusivité à Télé Star les coulisses de son tournage et de sa participation. Si le candidat à l'origine des révélations tient à rester anonyme, on sait par contre qu'il a partagé la semaine avec Quentin Dehar, "le Ken français". "Je me suis rendu compte dès le premier jour de tournage que Quentin Dehar avait été amené par la production pour faire du buzz et mettre le bazar durant les dîners", raconte-t-il. Que W9, ou M6 avant, fassent venir des "people" comme Les Ch'tis ou Mister France pour faire le buzz n'est pas un scoop. Mais la suite des déclarations du candidat est bien plus surprenante.

Des faux décors et des candidats "reboostés par la production"

La source de Télé Star raconte : "Le repas doit être prêt à 14 heures pour un passage à table vers 23 heures. Nous n'avons pas le droit de le peaufiner par la suite. Rien n'est fait en direct car la production veut qu'on ait des galères. Pour faire la décoration de notre table, nous n'avons que 3 minutes 30. Ils ne veulent pas que les choses soient parfaites ! En plus, il faut savoir que tous les lieux sont loués par la production et que nous ne sommes jamais chez nous! Dans les appartements de tournage, rien ne fonctionne. Les frigos sont souvent en panne comme l'électroménager". Outre les conditions de préparation biaisées, les interactions entre les candidats le seraient aussi car si Quentin Dehar aurait été "instrumentalisé par la production", il y a aussi "deux personnes qui sortaient souvent de table pour être reboostées par la production. L'objectif était qu'elles cassent l'ambiance du diner. Une personne a même été jusqu'à balancer la décoration de la table au sol !"

"Les policiers sont venus deux fois, c'était ingérable"

Et forcément lorsque le ton monte, on en vient parfois aux mains. Un soir, la production aurait même du appeler la police pour calmer les choses : "Les policiers sont venus deux fois tellement il y avait la pagaille. C'était ingérable pour la production et elle n'arrivait plus à calmer les candidats qu'elle avait pourtant remontés à bloc quelques heures plus tôt". Des candidats qui auraient été en plus sous l'influence de l'alcool : "Nous n'avions le droit qu'à un verre d'alcool par repas. Certains candidats se sont faits avoir le premier soir mais par la suite, ils planquaient des bouteilles dans les appartements pour boire en cachette. Ils étaient donc vraiment très alcoolisés".

Contactée par Purebreak aux sujets de ces "révélations", W9 n'a pas souhaité réagir à ces accusations que la chaîne considère comme un "non-événement" déclenché par un "candidat deçu" par le tournage.

News
essentielles
sur le
même thème