Décidément les attaques pirates sur les réseaux sociaux sont courantes. Le réseau cui-cui n'est épargné. Près de 250 000 comptes Twitter auraient été hackés cette semaine. Et ce n'est apparemment pas du travail d'amateurs.

Décidément les attaques pirates sur les réseaux sociaux sont courantes. Le réseau cui-cui n'est pas épargné. Près de 250 000 comptes Twitter auraient été hackés cette semaine. Et ce n'est apparemment pas du "travail d'amateurs".

Ce n'est pas parce qu'on s'appelle Mickael Vendetta et qu'on est le roi de la bogossitude, qu'on est le seul à être touché par des attaques pirates. C'est une semaine riche pour Twitter : Louis Sarkozy y fait une entrée fracassante et dans le même temps près de 250 000 abonnées auraient été hackés. C'est en tout cas ce qu'a annoncé vendredi sur son blog, le réseau de micro-blogging.

Twitter se veut rassurant et précise que les mots de passe étaient codés et qu'ils ont été réinitialiser, "par mesure de précaution". Mieux vaut prévenir que guérir... Les abonnés piratés pourraient donc rapidement être informés de cette intrusion dans leur cyber-vie privée.

Si Twitter reste silencieux sur la méthode et l'origine de l'attaque pirate, le réseau social précise qu'il ne s'agit pas d'un "travail d'amateurs", ni d'un "incident isolé".

Quelques jours après l'annonce d'une attaque pirate, "provenant de la Chine", des sites du New York Times et du Washington Post, Twitter fait le lien : "Les pirates étaient extrêmement sophistiqués et nous pensons que d'autres entreprises et organisations ont aussi été attaquées récemment de la même façon".

Parmi les pièces volées : des noms, des adresses, des mots de passe... Pour connaître l'identité des pirates, il faudra cependant patienter.

News
essentielles
sur le
même thème