Par Lola Maroni Journaliste
Lola Maroni est rédactrice pour le site Purebreak.com et notamment pour les rubriques TV, Musique et Buzz.
Tortues à l'infini : 3 bonnes raisons de lire le nouveau roman de John Green
Tortues à l'infini : 3 bonnes raisons de lire le nouveau roman de John Green
Si tu as adoré "Qui es-tu Alaska ?", "Nos étoiles contraires" et "La Face cachée de Margo", le nouveau livre de John Green est fait pour toi ! Intitulé "Tortues à l'infini", le roman nous plonge dans les aventures bouleversantes d'Aza, une ado ordinaire atteinte de troubles obsessionnels compulsifs, et de ses amis Davis et Daisy. PRBK te donne trois bonnes raisons de dévorer cette histoire palpitante.

Les ados prennent une nouvelle fois le pouvoir dans le dernier roman de John Green, disponible depuis le 10 octobre 2017. Eh oui, près de six ans après la sortie de "Nos étoiles contraires", l'auteur américain revient en force avec "Tortues à l'infini", le livre le plus personnel de toute sa carrière qui a mérité 5 ans d'écriture.

L'histoire ? Aza, ado de 16 ans atteinte de violent TOC et phobique des microbes, se lance à la recherche de Russell Pickett, un milliardaire en fuite, avec sa meilleure amie Daisy. Durant leur enquête, les filles vont croiser la route de Davis, le fils de Russell, qu'Aza a connu en camp de vacances. Une aventure extraordinaire et hors du commun attend les trois adolescents très différents les uns des autres.

Tortues à l'infini : le nouveau roman de John Green
Tortues à l'infini : le nouveau roman de John Green

Trois bonnes raisons de lire "Tortues à l'infini"

1. L'univers de John Green dont on ne se lasse pas

Comme dans ses autres romans "Qui es-tu Alaska ?", "Nos étoiles contraires", "Will & Will" et "La Face cachée de Margo", John Green dans "Tortues à l'infini" réuni ses protagonistes fétiches qui sont les ados et ses thèmes de prédilection : la découverte des sentiments amoureux, l'amitié, la maladie, la quête d'identité, la souffrance et le sens de la vie. Un récit qui plaira donc aux fans de la première heure de l'auteur qui sait comme personne faire passer ses lecteurs du rire aux larmes.

2. Un personnage bouleversant... très proche de son créateur

Si Aza a tout pour être heureuse en apparence - une meilleure amie, une mère aimante, un toit sur la tête - elle vit avec un mal-être profond qui lui gâche l'existence. Atteinte de troubles obsessionnels compulsifs, l'adolescente a l'impression d'être envahie de microbes et passe son temps à les fuir à tel point que sa phobie empiète sur sa relation avec ses deux amis Daisy et Davis.

Cette pathologie rend Aza très attachante et nous donne envie de la prendre sous notre aile. Une histoire d'autant plus bouleversante qui fait échos au passé de John Green qui s'est inspiré de son quotidien pour créer ce personnage : il a lui aussi été atteint de TOC en silence durant sa jeunesse.

3. Une histoire moderne à laquelle on s'identifie

John Green est maître de son art quand il nous offre une histoire mélangeant drama et comédie mais surtout très ancrée dans son époque. Dans "Tortues à l'infini", les personnages sont indépendants, Daisy écrit des fanfictions (nouveau hobie des jeunes) sur Star Wars, Aza découvre pour la première fois l'amour avec Davis et les deux meilleures amies jouent les enquêtrices comme le feraient les ados d'aujourd'hui amateurs de sensations fortes. Un récit réaliste dans lequel tous les jeunes devraient se retrouver.