A quelques heures du 25 décembre, Theodort - YouTubeur à succès présent au LOAT aux côtés de Mastu, Joyca, Linca et Hctuan, vient de dévoiler le clip de "Joyeux Noël". Au programme ? Une fausse chanson classique qui tourne vite au rap conscient aussi puissant qu'efficace. Une pépite.

Tous les ans ce sont les mêmes traditions : les cadeaux bien emballés sous le sapin que tu revendras plus tard sur LeBonCoin, la bûche glacée pas ouf mais qui fait le taf en dessert sur la table, un téléfilm plus cliché qu'une exposition de photos diffusé à la télé et bien évidemment, la chanson All I Want For Christmas qui passe en boucle dans la maison afin de permettre à Mariah Carey de braquer la Sacem et ne plus rien faire le reste de l'année.

Theodort détournes les codes des chansons de Noël

Et justement, en parlant de chansons de Noël, Theodort - jeune vidéaste sur YouTube présent au LOAT, a récemment été défié par Mastu de faire sa propre musique pour les fêtes de fin d'année. Un pari accepté par ce fan de rap qui a donc dévoilé ce 24 décembre 2021 le titre/clip Joyeux Noël sur la plateforme de vidéos.

Résultat ? Qu'on se le dise : c'est du génie. Non pas parce qu'il a déniché un sosie de Gérard Hernandez de Scènes de Ménages ou parce que RASKA a une nouvelle fois sorti une masterclass derrière la caméra, mais parce qu'il a réussi à prendre le contre-pied parfait du genre en nous offrant un son aussi inattendu que puissant.

"Moi j'ai un job horrible, je bosse que pour les gosses de riches"

Après une première partie classique mais drôle dans laquelle il s'amuse à détourner les codes des retrouvailles familiales pour Noël, Theodort se lâche totalement ensuite avec une sorte de rap conscient qui tire à balles réelles. C'est bien simple, on assiste à un festival de punchlines toutes plus efficaces les unes que les autres qui devraient vite devenir mémorables.

"J'en ai marre, je veux stopper la machine / Des cadeaux construits par des petits en Chine / Des petits enchaînés / Et ça tu le vois pas au ciné / Franchement j'hallucine / Quand je vois les p'tits Chinois qui bossent à la chaîne", balance-t-il dans un premier temps, avant de reprendre plus loin : "Je suis partout mais pas dans des coins du monde / Ne crois pas que j'passe partout / Je passe pas en Afrique, moi j'ai un job horrible / Je bosse que pour les gosses de riches". Simples ? Oui, mais terriblement efficaces. "Je pourrais m'arrêter, mais j'ai pas l'choix, c'est pas moi qui décide / Israël m'a déjà demandé, de livrer des cadeaux sur la Palestine / Pour toi c'est pas difficile, tu déballes ton jouet c'est pas un missile".

Bref, Joyeux Noël. Ou pas.