Jeudi 14 février, le Subway d'Angers proposait un menu couple pour la Saint-Valentin. Une affiche précisait à l'entrée que la promotion était destinée uniquement aux hétérosexuels. Quelques jours jours après le vote du projet de loi sur le mariage pour tous, la manoeuvre, jugée ouvertement homophobe, déchaîne les passi

Jeudi 14 février, le Subway d'Angers proposait un menu couple pour la Saint-Valentin. Une affiche précisait à l'entrée que la promotion était destinée uniquement aux hétérosexuels. Quelques jours jours après le vote du projet de loi sur le mariage pour tous, la manoeuvre, jugée ouvertement homophobe, déchaîne les passions sur Twitter.

Le projet de loi sur le mariage pour tous, voté le 12 fevrier dernier à l'Assemblée nationale, a exacerbé les sentiments homophobes. Alors que les antis se sont acharnés à faire échouer le projet, d'autres se sont lâchés sur Twitter, classant les hashtags homophobes #UnGayMort parmi les trending-topics du réseau. Un nouveau scandale vient secouer les réseaux sociaux.

Subway Angers : une Saint-Valentin revendiquée 100% hétéros
Le Subway franchisé d'Angers proposait pour la Saint-Valentin une promotion à destination des seuls couples hétérosexuels. L'affiche placardée dans la vitrine du restaurant l'annonce ouvertement : "Fête des amoureux, pour les couples Hommes/Femmes* deux menus 30 cm à 14 euros". L'astérisque, bourré de fautes d'orthographes, vient enfoncer encore un peu plus le clou : "Discrimination (?) : Non, la loi sur le mariage pour tous a avancé, mais n'est pas encore ratifiée par le Sénat. Jusque là je utilise la loi de la liberté d'expression". L'affiche a été photographiée et postée par un twitto @JM37100 choqué : "Angers ou l'homophobie revendiquée au nom de la liberté de conscience... Honteux".

Subway France réagit... trop tard : Twitter s'affole
Si Subway France a rapidement réagi sur Twitter en précisant : "Nous avons été avertis et fait retirer IMMÉDIATEMENT cette affiche dans ce SUBWAY à Angers", l'incident avait déjà commencé à déchainer les passions. Plusieurs twittos se sont insurgés n'hésitant pas exprimer leur "horreur" et "profond dégoût" face à cette affiche ouvertement homophobe. Certains n'hésitent pas à demander des "excuses publiques" de la part de Subway. Sur la page Facebook du Subway en question, même combat. Tous réclament de faire valoir l'article 225-1 du code pénal, à savoir : "Toute discrimination en regard de l'origine, du sexe, de l'apaprence physique (...), de l'orientation sexuelle (...) est passible de 3 ans de prison et de 45 000 euros d'amendes".

Le restaurant d'Angers fermé
Selon FranceTV info, le restaurant Subway d'Angers en question a été fermé. Interrogé par le site, le groupe se dit "horrifié" et se "désolidarise de cette initiative personnelle d'un franchisé". Subway France a ajouté qu'il souhaitait "une sanction très grave, importante et exemplaire".

News
essentielles
sur le
même thème