Si vous êtes fans de Steve Aoki, vous allez être ravis d'apprendre que son nouvel album "Kolony" est sorti aujourd'hui ! A cette occasion, le célèbre DJ américain a accordé une interview à Purebreak, lors du show Electroland à Disneyland Paris, pour parler de son opus, mais aussi de ses collaborations avec Louis Tomlinson et Bella Thorne.

"J'adore le public français"

Purebreak : Tu es venu en France pour le show Electroland à Disney. Que préfères-tu dans ce pays ?

Steve Aoki : J'adore le public français. J'ai l'habitude de le côtoyer depuis 10 ans maintenant puisque je viens régulièrement mixer en France. J'aime beaucoup aussi la musique électro française, de Daft Punk par exemple, car ça me rappelle des souvenirs et la culture headbanger qui a explosé dans le monde entier en 2007. Et puis il y a le show Electroland. Le nom est d'ailleurs marrant parce qu'il correspond bien à la foule présente lorsqu'on mixe.

Aujourd'hui sort ton nouvel album "Kolony". Il est très différent musicalement parlant, pourquoi ce choix ?

J'ai l'habitude de travailler avec des artistes hip-hop depuis la sortie de mon premier single : en 2008, j'ai collaboré avec will.i.am et j'ai aussi remixé des morceaux de Drake et Kid Cudi, Lil Wayne, Eminem et Kanye West. J'avais déjà d'ailleurs fait appel à des artistes hip-hop sur mon album "Wonderland", mais "Kolony" est différent au niveau du processus de fabrication de la musique. C'était un processus plus traditionnel, plus urbain. On a sélectionné quelques chansons et les artistes ont laissé libre court à leur imagination. Ils ont aussi donné des idées sur le beat. J'ai travaillé de cette manière pour la plupart des morceaux.

"Night Call" - Steve Aoki featuring Lil Yachty & Migos

Pourquoi avoir choisi des artistes comme Migos, Lil Yachty ou encore 2 Chainz ?

Ces artistes sont des experts en matière de hip-hop et puis, Migos et Lil Yachty ont l'habitude du processus urbain, donc c'était génial.

Quelle est la signification du titre "Kolony" ?

Il s'appelle "Kolony" parce qu'en studio, tu travailles avec un artiste, mais aussi avec toute son équipe. Du coup, l'énergie est très différente car en groupe, il y a toujours plus de vibes et de feeling. Ça donne une atmosphère électrique.

"J'ai tout de suite accepté de collaborer avec Louis Tomlinson"

Tu as travaillé avec Louis Tomlinson sur le morceau "Just Hold On". As-tu hésité avant de le choisir à cause de sa carrière au sein des One Direction ?

Je n'ai pas vraiment hésité car ce n'était pas le même genre que les One Direction. Je suis pour la différence des genres musicaux. Par exemple, je voulais collaborer avec des artistes qui n'ont jamais travaillé sur un son EDM sur mon album "Wonderland". C'était le cas de Rivers Cuomo du groupe Weezer avec qui je rêvais de travailler. Je très ouvert d'esprit et quand j'ai eu l'opportunité de collaborer avec Louis, j'ai tout de suite accepté.

Comment s'est passée votre collaboration ?

On s'est retrouvé en studio et ce fut une expérience intéressante parce qu'avant d'enregistrer, on ne sait jamais à quoi s'attendre ou quel sera le résultat. Le challenge est de créer une cohésion qui s'entende sur le morceau. Il ne faut pas qu'on ressente cette équation : 1 artiste + 1 artiste = 2 artistes. Avec "Just Hold On", on a réussi à reproduire ce que nous voulions exactement.

"Just Hold" - Steve Aoki featuring Louis Tomlinson

Ce morceau est devenu émotionnellement important pour Louis Tomlinson après le décès de sa mère. Quel effet ça fait de le partager avec lui ?

Je me souviens de notre performance sur X Factor. C'était un moment douloureux pour lui et je voulais être à ses côtés. Louis est une personne tellement courageuse et gentille. Lorsqu'il est monté sur scène pour interpréter le morceau pour sa maman et pour lui-même, j'étais heureux d'être présent à ce moment-là. Nous savons tous à quel point cela est difficile.

Tu as aussi collaboré avec Bella Thorne. Comment est-elle ?

Bella est une vraie boule d'énergie. Elle a toujours des idées intéressantes, ce qui est super. Elle sait s'imposer avec sa personnalité et c'est l'une des raisons pour laquelle elle est ce qu'elle est. Quand tu es dans une pièce avec Bella, tu es captivé par elle, mais elle sait aussi se montrer très humble. J'en ai d'ailleurs fait l'expérience lors de l'enregistrement en studio du titre "Just Call" que j'ai produit. Elle porte à la perfection le morceau avec son énergie incroyable. Nous allons d'ailleurs retravailler ensemble, mais je n'ai pas envie d'en parler pour le moment. Je le ferai au moment venu.

"Les jeunes DJs apportent une nouvelle énergie"

Avec quels autres artistes rêverais-tu de travailler ?

Comme je l'ai dit, j'adore travailler avec des personnes qui n'ont rien à voir avec le monde de l'électro ou de la musique tout court. J'aimerais beaucoup enregistrer une chanson avec Elon Musk et j'aurais aimé collaborer avec Walt Disney, mais ce n'est plus possible maintenant. Même avec Mickey Mouse, ça aurait été bien. (Sourire) J'aime penser différemment. J'ai déjà écrit des chansons avec des scientifiques et avec J.J. Abrams. Je cherche surtout des personnes qui m'inspirent. Tu peux être Bruce Lee ou Elon Musk, peu importe.

Que penses-tu des jeunes DJs comme Martin Garrix, Zedd ou encore Kygo ?

Je les aime tous. Je pense que les jeunes DJs qui commencent à se faire connaître changent les règles du jeu. Ils apportent une nouvelle énergie au niveau de la musique, mais aussi sur scène et c'est vraiment bien pour notre communauté et notre culture. De plus en plus de gens sont aussi intéressés par l'électro grâce à eux.

Et les DJs français comme Kungs et Lost Frequencies ?

J'adore Lost Frequencies, c'est un garçon super gentil avec qui j'ai déjà eu l'occasion de mixer. Sinon, je pense que notre métier devient de plus en plus accessible, même les jeunes de 14-15 ou 16 ans peuvent produire assez facilement de la musique et changer le monde. Pour moi, ce mode d'éducation est bien meilleur que de jouer aux jeux vidéo ou rester à la maison à regarder la télé. Soyez productifs et créatifs ! C'est exactement ce que font les jeunes DJs et c'est super parce que ça fait bouger les choses.

Aujourd'hui, de plus en plus de personnes veulent devenir DJ. Aurais-tu des conseils à leur donner ?

Il y a tellement de DJs qu'il faut réussir à se démarquer. Tout d'abord, il ne faut pas copier ou imiter quelqu'un cela ne sert à rien, seule la voix compte. Les personnes qui souhaitent être DJ doivent aussi apporter de la couleur à notre monde et essayer de la manipuler différemment. Lister les éléments qui les inspirent comme leur passé est aussi important. Elles peuvent s'inspirer des idées des autres, mais le but est surtout de trouver ce qui les motive afin d'être créatifs et de créer leur propre univers. Cependant, seule l'expérience permet de trouver l'univers qui plaira à tout le monde.

Si vous souhaitez écouter ou télécharger l'album "Kolony" de Steve Aoki, c'est par ICI.

Propos recueillis par Lola Maroni. Contenu exclusif. Ne pas reproduire sans citer PureBreak.com.

News
essentielles
sur le
même thème