Ils sont beaux, ils sont drôles et ils ont des millions de fans. Non, on ne parle pas des One Direction, mais de Grumpy Cat, Maru et le petit dernier Snoopy Face. Ces trois chats sont devenus des vrais phénomènes sur Internet grâce à leurs bouilles mignonnes ou leurs vidéos ridicules.

Snoopyface et sa "tête à tarte"

Snoopyface est un chat presque comme les autres. Hormis le fait que cet animal à poil a plus de 200 000 followers sur Instagram et plus encore sur Weibo, le Twitter chinois. La renommée de ce chat repose sur une seule chose : sa tête applatie qui lui donne des airs de Chat Potté trop mignon. Sa propriétaire, Miss Ning, s'amuse à poster à volonté des photos et des vidéos de son petit chat, parfois affublé de colliers ou déguisements. Les internautes raffolent de ça. Et Snoopyface n'est de loin pas le premier phénomène du genre.

Maru, le roi des cartons

Si le phénomène des LOLcats débute en 1999 déjà selon Metronews, il explose littéralement en 2008. Parmi les premières stars à quatre pattes : Maru. Poil gris perle et pattes blanches, Maru est un chat japonais avec quelques tocs. Il aime particulièrement aller se fourrer dans des boîtes en carton. Sur Youtube, ses aventures totalisent aujourd'hui près de 230 millions de vues. On n'est pas encore au milliard de vues de Psy et son Gangnam Style, mais c'est quand même pas mal pour un animal.

Grumpy Cat, la râleuse-née

Autre roi du buzz au royaume des minous : Grumpy Cat. Elle n'est ni mignonne, ni marrante. Et c'est bien pour ça qu'elle plait. Avec ses yeux cernés de noir, Grumpy Cat donne l'impression de tirer la tronche à longueur de journée. Il n'en fallait pas plus pour que ses photos fassent le tour des réseaux sociaux avant d'y devenir une référence. A tel point que le producteur américain Todd Garner pense à lui consacrer une comédie sur grand écran. Les publicitaires aussi s'y sont intéressés, et Grumpy Cat de devenir une égérie Friskies. Plus que des boîtes à miauler, ces chats sont aussi des machines à cash.

News
essentielles
sur le
même thème