Sciences Po supprime son concours d'entrée : maintenant, vous pourrez y entrer sur dossier
Sciences Po supprime son concours d'entrée : maintenant, vous pourrez y entrer sur dossier
Non, plus besoin de passer le concours d'entrée pour intégrer Sciences Po. A partir de 2021, les étudiants seront sélectionnés sur leur dossier du lycée (avec le contrôle continu et les notes au bac), leur motivation et un entretien oral. Un gros changement pour l'université à la renommée mondiale qui a aussi prévu de "recruter" 30% d'élèves boursiers à chaque promotion.

Plus de concours d'entrée pour Sciences Po

Fini le concours d'entrée pour entrer à Sciences Po, l'admission se fera sur dossier. L'établissement d'études supérieures sélectif a annoncé cet énorme changement dans un communiqué de presse publié ce mardi 25 juin 2019. Cette réforme a été votée lors du conseil de la Vie étudiante et du conseil de l'Institut et fait partie d'une refonte totale de la prestigieuse université.

Le concours d'entrée sera donc supprimé d'ici deux ans. Les lycéens rêvant d'intégrer Sciences Po devront maintenant se connecter à Parcoursup pour la procédure d'admission à partir de la promotion 2021-2022. Et ce sera sur dossier. Les futurs étudiants seront ainsi sélectionnés sur "le contrôle continu au lycée sur trois ans, la moyenne des épreuves écrites du Baccalauréat, le profil du candidat et sa motivation". Ensuite, les élèves choisis devront passer un entretien oral.

Une évolution qui se veut donc positive pour les étudiants mais qui risque de beaucoup moins plaire à ceux et celles chargées des prépas privées. Ils font payer de grosses sommes d'argent aux élèves pour se préparer au concours d'entrée et espérer le réussir. Avec sa suppression, plus besoin de classe préparatoire.

Un quota sera réservé pour les étudiants boursiers

Dans cette même volonté d'égalité des chances, Sciences Po a noté que "70% des élèves défavorisés étudient hors des zones de l'éducation prioritaire". La grande école va donc "renforcer le dispositif de ses Conventions Éducation Prioritaire". Autre grande nouvelle : la création d'un quota de 30% des places qui seront réservées aux étudiants boursiers, et ce à chaque nouvelle promotion. Une façon de "conjuguer excellence académique et ouverture sociale".

"Nous avons considérablement gagné en attractivité et en taille, nous avons amélioré notre réputation d'excellence dans les classements et maintenu notre sélectivité" a expliqué Frédéric Mion, directeur de Sciences Po, "alors même que nous avons diversifié les profils sociaux, géographiques et académiques de nos étudiants".

News
essentielles
sur le
même thème