Suis-nous sur Snapchat

Purebreakoff

Aux Etats-Unis, ils protestent contre le port d'armes avec... des sextoys
Aux Etats-Unis, ils protestent contre le port d'armes avec... des sextoys
Et si les sextoys remplaçaient les armes à feux... Après les récentes fusillades dont celle qui s'est déroulée le 2 octobre dernier dans la ville de Roseburg, dans l'Oregon, et qui a fait 9 morts, l'Etat du Texas a adopté une toute nouvelle loi qui permettra dès août 2016 le port d'armes dissimulés sur les campus de l'Etat. Pour protester contre cette loi controversée, un groupe d'étudiants a décidé de se faire entendre... en amenant des sextoys en cours.

C'est une technique étonnante qu'a trouvé Jessica Lin, étudiante à l'Université du Texas à Austin, pour protester contre le port d'armes. En juin dernier, l'Etat du Texas a adopté une nouvelle loi concernant le port d'armes déjà garanti par le Deuxième amendement de la Constitution des États-Unis. Dès août 2016, tous les étudiants majeurs (de plus de 21 ans) ainsi que le personnel seront autorisés à porter leurs armes à feu de façon dissimulée sur les campus universitaires. Le Texas devient ainsi le 8ème Etat américain à autoriser les armes sur ses campus.

>> Un principal hypnotise ses élèves : 3 ados trouvent la mort <<

#CocksNotGlocks, le mouvement anti port d'armes à Austin

Une décision vivement critiquée par Jessica Lin qui, sur Facebook, a lancé le mouvement Cocks Not Glocks (littéralement 'Des b*tes pas des Glocks'). Dans un appel à manifester, la jeune femme fait remarquer qu'au Texas, il sera donc bientôt possible de porter des armes en cours alors que toute représentation d'images dites obscènes est interdite sur les campus. "L'Etat du Texas a décidé qu'il n'est pas du tout de mauvais goût d'autoriser des armes mortelles dissimulées dans les classes. Cependant il y a des règles strictes sur l'expression sexuelle, pour protéger votre innocence. Vous pourriez recevoir une amende pour avoir amené un sextoy en cours avant d'avoir un souci pour avoir amener une arme" écrit-elle sur sa page. Résultat ? Elle a décidé de riposter en demandant aux étudiants de venir armés de sextoys dans leurs classes. "Vous amenez un flingue en classe ? Oui et bien moi, j'amène un énorme godemichet. C'est aussi efficace pour se protéger de tireurs sociopathes mais beaucoup plus sûr pour s'amuser" conclut la jeune femme.

>> Undressed : l'émission où des inconnus font connaissances nus dans un lit / Une femme recherche son flirt d'un soir sur Facebook mais... tombe sur sa petite-amie <<

Ce lundi 12 octobre à 15h, prêts de 3900 personnes s'étaient déjà inscrits pour cette manifestation pacifique d'un nouveau genre. Il y a quelques jours, le Texas a été de nouveau victime d'une fusillade qui s'est déroulé sur le campus de la Texas Southern University à Houston et a qui a fait 1 mort. Depuis le 1er janvier 2015, 264 fusillades de masse (au moins quatre morts) auraient été recensées selon le site Gun Violence Archive. Le site estime à 9956 le nombre de morts dans des tueries ayant eu lieu en milieu scolaire dont 564 enfants (entre 0 et 11 ans) et 2038 adolescents (12-17 ans). Parmi les fusillades les plus meurtrières, on retrouve celle survenue dans l'école primaire de Sandy Hook en décembre 2012 (26 morts dont 20 enfants) ou bien la fusillade de l'université Virginia Tech en avril 2007 (32 morts).

>> Insolite : le premier parc d'attractions dédié au cannabis va ouvrir aux Etats-Unis <<

News
essentielles
sur le
même thème