Pierre Ménès accusé d'agressions sexuelles : il s'excuse auprès de Marie Portolano, Isabelle Moreau et Francesca Antoniotti et s'explique sur Twitter
Pierre Ménès accusé d'agressions sexuelles : il s'excuse auprès de Marie Portolano, Isabelle Moreau et Francesca Antoniotti et s'explique sur Twitter
Depuis le docu choc Je ne suis pas une salope, je suis une journaliste de Marie Portolano sur Canal+, Pierre Ménès est visé par des accusations d'agressions sexuelles. Après s'être défendu dans TPMP sur C8, le journaliste sportif a présenté ses excuses à Marie Portolano, Isabelle Moreau et Francesca Antoniotti sur Twitter.

Pierre Ménès s'excuse auprès de Marie Portolano, Isabelle Moreau et Francesca Antoniotti

Depuis la diffusion du docu Je ne suis pas une salope, je suis une journaliste de Marie Portolano, sur Canal+, Pierre Ménès est accusé d'agressions sexuelles. Marie Portolano, Isabelle Moreau et Francesca Antoniotti se sont en effet exprimées à ce sujet. Et alors que Pierre Ménès a été invité par Cyril Hanouna sur le plateau de TPMP sur C8 pour s'expliquer, et que sa défense a fait bondir de nombreux internautes de colère, le journaliste sportif a décidé de sortir du silence sur les réseaux. C'est sur son compte Twitter officiel que celui qui a été viré des commentaires sur FIFA s'est excusé auprès de Marie Portolano, Isabelle Moreau et Francesca Antoniotti.

"Chères @IzaMoreau@marieportolano et @Francesca_Cheka, je souhaite vous présenter mes sincères excuses" a tweeté Pierre Ménès, avec un message d'excuses. "Je réitère mes regrets et mes excuses les plus sincères" a-t-il notamment écrit dans son mot.

Il explique avoir "échangé avec chacune de ces victimes" et reconnaît avoir "causé de la peine et de la gêne"

Il est revenu sur les accusations d'agressions sexuelles en déclarant : "Depuis la diffusion du documentaire, beaucoup de victimes se sont exprimées, notamment à mon encontre. J'écoute et je respecte cette parole libérée". Pierre Ménès a aussi précisé avoir parlé avec les victimes. "Après avoir échangé avec chacune de ces victimes et avoir lu tous ces messages sur les réseaux sociaux, je tenais à vous dire tous que je regrette sans ambiguïté tous ces gestes du passé qui ne se justifient aucunement" a-t-il indiqué, en ajoutant : "J'ai causé de la peine et de la gêne à des amies sans avoir eu l'intention de le faire directement ou indirectement".