Plusieurs militantes de l'association féministe des Femen ont manifesté jeudi lors de l'inauguration d'une maison de Barbie en taille réelle à Berlin. Elles dénonçaient le cliché sexiste de la poupée blonde et de son sweet-home rose bonbon.

La Maison de Barbie ne plaît visiblement pas aux Femen. Et quand les militantes aux seins nus n'aiment pas elles le font savoir. Après avoir salué seins dehors la démission du pape Jean-Paul II en février dernier et protesté contre le comeback politique de Silvio Berlusconi le 24 février dernier, elles ont investi la nouvelle Maison de Barbie tout juste inaugurée à Berlin.

Une maison de Barbie taille réelle

Une maison de Barbie taille réelle vient d'ouvrir ses portes dans le centre de Berlin. La résidence rose bonbon de la poupée blonde accueille ses hôtes moyennant la modique somme de 22 euros. Une fois à l'intérieur, les visiteurs peuvent profiter des 2 500 m² de Barbie, enfiler ses vêtements, s'amuser avec ses ustensiles dans sa cuisine ou encore improviser un morceau sur son piano... rose.

Les Femen à l'assaut

Evidemment, l'initiative a fait bondir les militantes féministes des Femen. Et pour dénoncer le cliché sexiste de la poupée hors-normes, certaines ont manifesté jeudi seins nus arborant le slogan en lettres capitales noires sur leur poitrine : "Life in plastic is not fantastic" (La vie en plastique n'est pas fantastique), en référence à la chanson du groupe Aqua, Barbie Girl.

Occupy Barbie Dream-House

Un collectif s'est même crée pour dénoncer l'inauguration de la demeure de la blondinette en plastique. Baptisé Occupy Barbie Dream-House, en clin d'oeil au mouvement Occupy Wall Street il réunit presque 2 500 sympathisants sur Facebook. Dans l'après-midi, une manifestation rganisée par le collectif réunissait une dizaine de personnes, pas franchement fans de Barbie.

News
essentielles
sur le
même thème