Près d'une semaine après la mort de sa petite-amie Reeva Steenkamp, touchée par quatre tirs d'arme à feu, Oscar Pistorius a enfin donné sa version des faits. Présent ce mardi 19 février au tribunal de Pretoria en Afrique du Sud pour demander à être libéré sous caution, le champion paralympique a avoué avoir tiré sur sa

Près d'une semaine après la mort de sa petite-amie Reeva Steenkamp, touchée par quatre tirs d'arme à feu, Oscar Pistorius a enfin donné sa version des faits. Présent ce mardi 19 février au tribunal de Pretoria en Afrique du Sud pour demander à être libéré sous caution, le champion paralympique a avoué avoir tiré sur sa compagne, mais jure que toute cette histoire n'est qu'un terrible accident. Mais ces révélations pourraient bien ne pas suffire à sauver le sportif qui risque la prison à perpétuité.

Oscar Pistorius défend la thèse d'un accident
Inculpé pour le meurtre de Reeva Steenkamp et alors que le parquet a requalifié l'affaire en "meurtre avec préméditation", Oscar Pistorius a assuré, dans une déclaration rédigée sous serment, qu'il n'avait jamais eu l'intention de tuer sa petite-amie. Dans ce texte lu par son avocat, le sportif, très ému tout le long de cette nouvelle journée d'audience, a nié les accusations d'assassinat "dans les termes les plus vifs". Et d'expliquer : "Je suis absolument mortifié de la mort de ma bien-aimée Reeva".

Une ancienne agression à l'origine des tirs ?
Dans sa déclaration sous serment - dont la lecture a été interrompue par le juge en pleine séance à cause des crises de larmes de Pistorius -, le héros des JO a donné sa version de la nuit du drame. Endormi aux côtés de Reeva Steenkamp, avec qui il avait passé la soirée du 13 février, l'athlète aurait été réveillé par des bruits provenant de la salle de bain. Déjà "victime de violence" et visé par des menaces de mort, il aurait donc pris peur et se serait jeté sur son arme.

Reeva Steenkamp encore vivante derrière la porte
"Très vulnérable" sans ses jambes de carbone, le Sud-africain aurait alors tiré à travers la porte de la salle de bain puis se serait retourné vers le lit pour demander à sa petite-amie d'appeler la police. Constatant qu'elle n'était pas là, Oscar Pistorius aurait alors compris qu'elle pouvait se trouver dans la salle de bain. C'est alors qu'il aurait forcé la porte fermée à clé avec une batte de cricket. Après avoir appelé à l'aide, "Blade Runner" a porté sa petite amie, encore vivante, jusqu'au rez-de-chaussée mais ses tentatives de la ranimer sont restées vaines.

Perpétuité pour Oscar Pistorius ?
Mais malgré sa version des faits, Oscar Pistorius risque quand même très gros. Alors que la presse a relayé la thèse d'une dispute ayant mal tourné, l'homme aux jambes de carbone sera bien jugé pour meurtre avec préméditation, a indiqué le juge Desmond Nair ce mardi. Peine encourue ? La prison à perpétuité. En attendant le procès, le sportif saura demain, mercredi, s'il pourra être libéré sous caution.

Oscar Pistorius
Oscar Pistorious condamné pour "meurtre avec préméditation", bientôt le retour en prison ?
Oscar Pistorius : un homme "à la gâchette facile" pour sa belle-mère
Oscar Pistorius condamné à 5 ans de prison ferme pour "homicide involontaire"
Oscar Pistorius : une simple peine d'intérêt général ?
voir toutes les news de Oscar Pistorius Découvrir plus d'articles
Les stars
du moment
News
essentielles
sur le
même thème