Suis-nous sur Snapchat

Purebreakoff

Orelsan : Barbara Pravi ré-interprète "Notes pour trop tard" en hommage aux femmes
A l'occasion de la journée internationale des droits des femmes ce vendredi 8 mars 2019, la chanteuse Barbara Pravi a réécrit le titre "Notes pour trop tard" d'Orelsan. Droits des femmes, confiance en soi, harcèlement, critiques, violences conjugales... elle touche à tous ces sujets de façon sobre avec des paroles encourageantes !

Chaque année depuis 1917, de nombreuses stars se mobilisent à l'occasion de la journée de la femme, le 8 mars, et s'engagent non seulement pour rendre hommage à la gente féminine, mais aussi pour lutter contre les discriminations et les violences faites aux femmes. C'est notamment le cas de Barbara Pravi, chanteuse découverte dans le spectacle musical Un été 44. Après avoir repris "Kid" d'Eddy de Pretto l'année dernière, la chanteuse a réécrit "Notes pour trop tard", titre d'Orelsan, en featuring avec Ibeyi, issu de l'album La Fête est finie, en mashup avec son titre "le Malamour".

Un hommage aux femmes

"Devenir une femme, y a pas de stage, pas de rattrapage. Je sais que tu l'as pas décidé mais tu le portes cet héritage [...]. N'oublie pas d'être une femme avant d'être une maman. Pense à ton arrière-grand-mère qui pouvait pas décider, même pas divorcer, à peine respirer.", commence à chanter l'interprète de "Pas grandir", qui prône la confiance en soi : "Petite, t'as le sentiment d'être différente, tu marches pas dans les clous, c'est peut-être toi qui as raison et les autres qui sont fous". Des paroles encourageantes !

Harcèlement, violences...

Elle pointe du doigt les critiques et le harcèlement : "Regarde pas les autres, leurs conseils à la con, écoute ce que dit ton coeur, il a souvent raison. Apprends à t'aimer toi, t'es quelqu'un de spécial. Spécial, c'est suffisant, pas besoin de la jouer original". Tout comme dans "le Malamour", elle dénonce les violences faites aux femmes : "N'aies pas peur d'en parler, n'aies pas peur de le dire. Fais-moi confiance, c'est en parlant qu'on commence à guérir. (...) Laisse personne croire que c'est de ta faute, que t'as mérité la violence ! Stoppe l'influence, quelle qu'elle soit, des gens toxiques qui évolueront près de toi. Tu es trop forte, tu es trop belle, trop importante." A noter que tous les droits générés sont reversés à l'association La Maison des Femmes, qui accueille des femmes vulnérables ou en difficulté, notamment victimes de violences conjugales. Un bel hommage aux femmes !

Orelsan
Orelsan jure allégeance à Sophie Turner dans un discours admiratif au festival de Deauville 2019
Orelsan et Thomas Ngijol déchaînés dans les coulisses d'un festival : le reportage WTF hilarant
Clip "A qui la faute ?" : Orelsan et Kery James s'affrontent pour le film "Banlieusards"
Clip "Dis moi" : Orelsan tente de reconquérir sa copine en mode Bollywood 🇮🇳
voir toutes les news de Orelsan Découvrir plus d'articles
News
essentielles
sur le
même thème